Il vient cher­cher sa voi­ture à la four­rière et fi­nit en garde à vue

Le Parisien (Paris) - - VOTRE DEPARTMENT - PAR CÉ­LINE CAREZ

plein de choses dans les four­rières ! A Char­le­ty (XIIIe), cette nuit de mer­cre­di à jeu­di a été par­ti­cu­liè­re­ment « riche ». Et le per­son­nel par­ti­cu­liè­re­ment stoïque… A 4 heures, Ben­ja­min, 25 ans, ré­sident dans le Val-de-Marne, s’est pré­sen­té à la pré­four­rière, près du stade Char­le­ty. Ivre, il vou­lait, « sans s’ac­quit­ter des frais », ré­cu­pé­rer son vé­hi­cule. « Il a dit aux pré­po­sés que ses pa­piers étaient dans le vé­hi­cule, dé­taille une source proche du dossier et, en fait, il a dé­mar­ré ! » Il est par­ti en dé­fon­çant la bar­rière de sé­cu­ri­té. Le per­son­nel a ap­pe­lé les po­li­ciers qui l’ont in­ter­pel­lé « sans dif­fi­cul­té », ra­me­né au com­mis­sa­riat du XIIIe et pla­cé en garde à vue.

« S’il s’est cru dans un ma­nège, ri­gole un po­li­cier, il a dé­cro­ché le pom­pon ! » En plus de payer les 179 € de four­rière, l’amende, de se faire en­le­ver 6 points sur son per­mis, Ben­ja­min se­ra pour­sui­vi pour conduite en état d’ivresse et dé­gra­da­tion. Et de­vra rem­bour­ser la bar­rière. « La nuit on a sou­vent affaire à des gens ivres, re­grette Cy­rille Her­nan­dez, dé­lé­gué CGT du per­son­nel pour la pré­fec­ture de po­lice. A Char­le­ty, il y a en­vi­ron une bar­rière dé­fon­cée chaque mois ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.