O

Le Parisien (Paris) - - SPORTS -

ui, il est donc pos­sible de lut­ter contre la faim, par­cou­rir des ki­lo­mètres pour l’as­so­cia­tion Ela, faire par­ler du can­cer du sein, de la mu­co­vis­ci­dose ou de la leu­cé­mie tout en dé­fer­lant sur le bi­tume et en brû­lant des ca­lo­ries… Les courses so­li­daires, qui per­mettent d’évo­quer une cause et sur­tout de ré­col­ter des fonds, ont le vent en poupe.

Di­manche, sur l’hip­po­drome de Vin­cennes (Val-de-Marne), 40 000 per­sonnes, prin­ci­pa­le­ment des femmes, re­vê­ti­ront le tee-shirt rose d’Odys­sea. Seize ans que cette as­so­cia­tion, qui a créé un cir­cuit dans une di­zaine de villes par­tout en France (et à la Réunion !), re­verse les fonds, dont les frais d’ins­crip­tion, à des or­ga­nismes qui luttent contre le can­cer du sein. Ce week-end, Odys­sea es­père ain­si ré­col­ter un peu plus de 500 000 €. per­mis de nous dé­ve­lop­per, pour­suit Frédérique Quen­tin. Le sport est un moyen for­mi­dable de ras­sem­bler toutes les éner­gies. On prête ses jambes, on donne son souffle, sa bonne san­té pour une bonne cause. »

Di­manche, Mor­gane, une Parisienne de 23 ans, en pro­fi­te­ra pour par­ti­ci­per à sa pre­mière course. « Je cours deux ou trois fois par se­maine mais je ne m’étais pas en­core lan­cée, ra­conte-t-elle. Les courses pour les bonnes causes sont ac­ces­sibles à tous, il n’est pas ques­tion de com­pé­ti­tion ou de per­for­mance. On se donne peut-être bonne conscience en y par­ti­ci­pant mais on se dit qu’on fait quelque chose de bien. » A Vin­cennes, Mor­gane se ca­le­ra — pour­quoi pas ? — dans la fou­lée de femmes at­teintes du can­cer du sein, d’en­fants ou de frères d’an­ciennes ma­lades. « On court pour une ma­man, une soeur, une amie. Cer­taines per­sonnes viennent même nous dire mer­ci… On vit des émo­tions ex­traor­di­naires, in­siste Frédérique Quen­tin. Nos dos­sards contri­buent à la bonne cause, c’est une ques­tion d’éthique… »

Le 8 oc­tobre, ce se­ra au tour d’Ela, l’as­so­cia­tion par­rai­née par Zi­né­dine Zi­dane qui lutte contre la leu­co­dy­stro­phie, de mo­bi­li­ser les foules. Via l’ap­pli­ca­tion Run­ning He­roes, chaque do­na­teur pour­ra fixer le prix de son ki­lo­mètre, mul­ti­plier ce chiffre par le nombre de ki­lo­mètres qu’il sou­haite ef­fec­tuer et ain­si trans­for­mer ses fou­lées en dons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.