Du pa­vé aux lam­bris

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR - DE STÉ­PHANE ALBOUY sal­bouy@leparisien.fr

Dans la fable, à force de crier au loup, plus per­sonne ne vient. Dans la rue, les ap­pels à la mo­bi­li­sa­tion ré­pé­tés font de moins en moins re­cette. Hier, mal­gré un ras­sem­ble­ment uni­taire in­édit de­puis de longues an­nées, les cor­tèges de fonc­tion­naires n’étaient pas aus­si gar­nis que l’es­pé­raient sans doute les fé­dé­ra­tions. Et fi­na­le­ment, peu im­porte le dé­compte des ma­ni­fes­tants. Ce n’est plus sur le pa­vé que se jouent les rap­ports de force, mais sous les lam­bris. En né­go­ciant tour à tour avec chaque cen­trale et par­fois en di­rect avec cer­taines cor­po­ra­tions, le gou­ver­ne­ment est par­ve­nu à im­po­ser ses vues et à dé­mi­ner en lâ­chant du lest sur les dos­siers les plus chauds. Ré­sul­tat, alors que la CGT ap­pelle seule à une nou­velle jour­née d’ac­tion contre les or­don­nances le 19 oc­tobre, les syn­di­cats sont in­vi­tés, dès de­main, à l’Ely­sée pour par­ler de la ré­forme de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et de l’ap­pren­tis­sage. Les ma­ni­fes­tants passent, Ma­cron avance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.