Comment Ma­rie-France, 71 ans, trans­met sa pas­sion

Le Parisien (Paris) - - SOCIETE -

une autre his­toire ? », lance la pe­tite Eléo­nore, la séance ter­mi­née. Ma­rie­France Po­pot vient de lire deux clas­siques de la lit­té­ra­ture jeu­nesse : « le Chien bleu » et « la Chèvre bis­cor­nue ». Face à elle, l’au­di­toire — sept élèves de CE 1 de l’école Jacques-Ca­bourg, à Vanves (Hauts-de-Seine) — est conquis.

Cette re­trai­tée de 71 ans, che­veux blancs, re­gard rieur, fait la lec­ture à deux groupes par se­maine, à rai­son d’une de­mi­heure à chaque fois. Dic­tion par­faite, mo­du­la­tion de voix pour pas­ser d’un per­son­nage à l’autre… « Elle est ex­tra­or­di­naire », s’en­thou­siasme Mu­riel Léo­bon, la maî­tresse, res­tée dans la salle à cô­té à faire cours au reste de la classe.

Ce­la fait onze ans que Ma­rie­France la bé­né­vole écume les éta­blis­se­ments de son dé­par­te­ment. Avant, elle s’est beau­coup en­traî­née avec ses quatre en­fants et ses dix pe­tits-en­fants. Elle a aus­si sui­vi plu­sieurs for­ma­tions or­ga­ni­sées par Lire et faire lire, as­so­cia­tion dont elle pré­side dé­sor­mais l’an­tenne des Hauts-de-Seine.

Pas­sion­née de lit­té­ra­ture, cette an­cienne or­tho­pho­niste a ap­pris à po­ser sa voix, cap­ter l’at­ten­tion et gé­rer un jeune pu­blic. Un sa­voir-faire qui passe aus­si par le choix des ou­vrages, souvent en concer­ta­tion avec les en­sei­gnants.

« Son aide est pré­cieuse », ap­puie Mu­riel Léo­bon. « Même ici, dans des mi­lieux plu­tôt fa­vo­ri­sés, les en­fants n’ont pas tou­jours des ha­bi­tudes de lec­ture, pour­suit-elle. Les pa­rents n’ont

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.