Cham­pion avec pa­nache !

Un 7e titre pour le PSG

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR RO­NAN FOLGOAS

SEPT BUTS pour un sep­tième titre de cham­pion, rien que ça ! Le temps d’un di­manche, Pa­ris est re­de­ve­nu une fête, avec ses em­bras­sades, ses scènes de joie, ses buts en cas­cade... mais sans même un tour d’hon­neur à la fin. C’était un soir pour scel­ler un titre de cham­pion de France et pour le cé­lé­brer aus­si fas­tueu­se­ment que pos­sible. Le PSG y a donc mis les formes, en ins­cri­vant quatre buts en l’es­pace de douze mi­nutes (entre la 15e et la 27e), sept au to­tal.

« Un cau­che­mar, le pire match de ma car­rière », pour Leo­nar­do Jar­dim, l’en­traî­neur mo­né­gasque. Un conden­sé de ce qui fait le gé­nie pa­ri­sien dans les bons soirs et qui ra­conte tout ce qui sé­pa­rait le cham­pion de son pro­bable dau­phin : dix-sept points au clas­se­ment, quatre vic­toires à zé­ro (toutes com­pé­ti­tions confon- dues) et quelques classes d’écart. Les ul­tras pa­ri­siens n’étaient pas là, vi­sés par une sus­pen­sion, mais le Parc, un peu ti­mide, a fi­ni par se ré­veiller. Iro­nie de l’his­toire, cette or­gie of­fen­sive s’est dé­rou­lée sans Ney­mar et sans Mbap­pé (lais­sé sur le banc de touche). La co­lo­nie « ar­gen­ti­nou­ru­guayenne » a pris le re­lais avec Lo Cel­so, Di Ma­ria et Ca­va­ni dans le rôle des ar­ti­fi­ciers, sans ou­blier Pas­tore. Des joueurs qui ont en com­mun d’avoir connu cette sai­son des hauts et des bas.

Cette vic­toire est aus­si l’his­toire d’une re­con­quête et d’une pe­tite re­vanche. Après avoir lais­sé sa cou­ronne fran­çaise choir au pied des Mo­né­gasques il y a un an, après avoir su­bi deux éli­mi­na­tions pré­coces et trau­ma­ti­santes en Ligue des cham­pions, le PSG d’Unai Eme­ry re­trouve le goût su­cré du suc­cès. Pour l’en- traî­neur es­pa­gnol, ce titre de cham­pion na­tio­nal (le pre­mier de sa car­rière) n’est pas une mise en bouche. C’est le des­sert, juste avant le di­ges­tif de la Coupe de France et l’ad­di­tion. En fin de contrat dans quelques se­maines, il se­ra pous­sé vers la sor­tie et rem­pla­cé se­lon toute pro­ba­bi­li­té par l’Al­le­mand Tho­mas Tu­chel. Une in­jus­tice di­ront ses der­niers par­ti­sans. Une consé­quence nor­male de ses échecs en Ligue des cham­pions, di­ront les autres. « Je crois en cette équipe, avec ou sans moi », glis­se­ra-t-il, mo­deste, en fin de soi­rée.

Cette sai­son, il au­ra eu en tout cas le mé­rite de dé­rou­ler un plan sans ac­croc, même après l’éli­mi­na­tion face au Real. Ce titre de cham­pion ré­com­pense ain­si un mo­dèle de ré­gu­la­ri­té as­sez in­édit dans l’his­toire ré­cente du PSG (deux dé­faites seule­ment à ce stade). Le tra­vail d’un en­traî­neur ap­puyé par la force d’un rou­leau com­pres­seur riche d’une ving­taine d’in­di­vi­dua­li­tés sur­qua­li­fiées pour la Ligue 1.

« JE CROIS EN CETTE ÉQUIPE, AVEC OU SANS MOI » UNAI EME­RY, COACH DU PSG

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.