Sta­tion Bar­bès : sor­tie condam­née, ri­ve­rains ex­cé­dés

De­puis en­vi­ron un mois, la RATP ferme les jours de mar­ché, soit deux fois par se­maine, l’ac­cès rue Guy-Pa­tin pour des rai­sons de sé­cu­ri­té...

Le Parisien (Paris) - - PARIS -

no­ré, un voeu au conseil d’ar­ron­dis­se­ment. Outre l’an­nu­la­tion de la me­sure, les deux élus ré­clament un plan concer­té entre la ville de Pa­ris, la RATP et les ser­vices de po­lice pour ren­for­cer les ef­fec­tifs de sé­cu­ri­té.

« Dans l’at­tente d’une po­lice de proxi­mi­té, le ren­for­ce­ment de la bri­gade de lutte contre les in­ci­vi­li­tés et des agents de sé­cu­ri­té de la RATP pour­raient donc suf­fire à ré­gu­ler les tra­fics. » Le voeu se­ra éga­le­ment por­té au conseil de Pa­ris le 2 mai.

Aus­si, le dé­pu­té du groupe Agir Les Cons­truc­tifs de Pa­ris sou­haite voir as­so­cier ri­ve­rains et por­teurs de pro­jets d’amé­na­ge­ments ur­bains à cette concer­ta­tion.

La ma­nière dont s’est prise cette dé­ci­sion passe mal au­près des lo­caux. El­lie Sab­ban ren­ché­rit : « Il ne faut pas ou­blier que cette voie est éga­le­ment une sor­tie de se­cours. C’est très ques­tion­nant. »

La RATP af­firme avoir consul­té les dif­fé­rents ac­teurs en­tou­rant le dos­sier avant d’op­ter pour cette me­sure, « faute d’une meilleure so­lu­tion ». Les ha­bi­tants ont tou­te­fois le sen­ti­ment d’être anor­ma­le­ment pé­na­li­sés. Une ac­tion ci­toyenne est pré­vue de­main pour le dire haut et fort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.