LE MOT

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

Le GHB (gam­ma­hy­droxy­bu­ty­rate), connu sous le nom de drogue du vio­leur, est un pro­duit de syn­thèse. Le GBL (acide gam­ma-bu­ty­ro­lac­tone) et le BD (bu­ta­ne­diol) sont deux sub­stances très proches qui se trans­forment en GHB une fois in­gé­rées. Ces ecs­ta­sys li­quides, comme on les ap­pelle éga­le­ment, ont toutes les mêmes ef­fets né­fastes sur la san­té. Si le GHB est uti­li­sé en mé­de­cine pour le trai­te­ment des troubles du som­meil ou comme anes­thé­siant, le GBL est un sol­vant in­dus­triel, in­ter­dit à la vente aux par­ti­cu­liers mais fa­ci­le­ment dis­po­nible sur In­ter­net et à un prix dé­ri­soire, entre 80 et 150 € le litre. Soit l’équi­valent de 500 à 800 doses en­vi­ron !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.