« L’an der­nier, je par­ti­ci­pais à Oc­tobre rose en tant qu’élue… »

Le Parisien (Seine et Marne) - - SEINE-ET-MARNE - CA­THE­RINE MUS­SET, 56 ANS, AD­JOINTE AU MAIRE DE SAVIGNY-LE-TEMPLE MA­RINE LE­GRAND

après la douche. Ca­the­rine Mus­set, 56 ans, ad­jointe au maire de Sa­vi­gnyle-Temple, prend le temps de pal­per son sein. « J’ai sen­ti une pe­tite boule… » Au dé­but, elle ne s’af­fole pas : « Il n’y a pas de can­cer du sein dans ma fa­mille. » Elle dé­cide tout de même de faire un dé­pis­tage dans la fou­lée. « Mam­mo­gra­phie, écho­gra­phie, biop­sie. Puis l’at­tente, si longue. Et en­fin le ré­sul­tat. C’était le 12 mai der­nier chez mon mé­de­cin trai­tant. Le 15, j’avais ren­dez-vous à l’hô­pi­tal sud fran­ci­lien, dans l’Es­sonne. Dé­but juin, on m’opé­rait du sein. Le 10 juillet, j’at­ta­quais les chi­mio­thé­ra­pies. » Ac­tuel­le­ment, Ca­the­rine Mus­set suit une séance de chi­mio par se­maine. De­main, mal­gré la fa­tigue, elle se­ra à 11 heures à la ferme du Cou­le­vrain, à Savigny, pour sou­te­nir les par­ti­ci­pants à la course Tous pour elles, or­ga­ni­sée au pro­fit de la lutte contre le can­cer du sein dans le cadre d’Oc­tobre Rose. « L’an der­nier, je par­ti­ci­pais à Oc­tobre rose en tant qu’élue… Ce­la me touche de voir toute la mo­bi­li­sa­tion contre cette ma­la­die. » La maire de Sa­vi­gnyle-Temple, Ma­rie-Line Pi­che­ry (PS), confirme : « Avec ce qui ar­rive à Ca­the­rine Mus­set, cette course au­ra une si­gni­fi­ca­tion toute par­ti­cu­lière pour nous cette an­née. » Le plus pé­nible pour Ca­the­rine Mus­set fut la perte de ses che­veux, « deux se­maines après le dé­but de la chi­mio. C’était très dur. La coif­feuse m’a pas­sé la ton­deuse. Une amie était à mes cô­tés. Nous étions toutes les trois à pleu­rer… » Mais l’élue a trou­vé des as­tuces pour ha­biller jo­li­ment son crâne : « Je porte des bon­nets et des fou­lards. Et je me ma­quille bien les yeux. » Elle peut aus­si comp­ter sur le ré­con­fort de ses amis, de sa fa­mille, et sur le sui­vi poin­tu de l’Ac­cueil du sein au Centre hos­pi­ta­lier Sud fran­ci­lien : « Le per­son­nel y est au top ! Ils sont à l’écoute, com­pé­tents. Le pa­tient n’y est pas un simple nu­mé­ro. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.