L

Le Parisien (Seine et Marne) - - SEINE-ET-MARNE - PAR

eur his­toire dé­fie les in­ter­dits et les ta­bous mais sur­tout la loi. Ce se­ra au tri­bu­nal de Fon­tai­ne­bleau, le 27 no­vembre, de se pro­non­cer sur la re­la­tion qui unis­sait un pro­fes­seur de ma­thé­ma­tiques de 31 ans du col­lège Fer­nand-Gregh, à Cham­pagne-sur-Seine, à Arya*, son élève de 14 ans.

Après huit mois de re­la­tion, ré­vé­lés au grand jour le 5 no­vembre, l’en­sei­gnant est pour­sui­vi pour cor­rup­tion de mi­neur de moins de 15 ans et at­teinte sexuelle par per­sonne abu­sant de l’au­to­ri­té confé­rée par sa fonc­tion. Il fait l’ob­jet d’une obli­ga­tion de soins et a in­ter­dic­tion d’en­trer en contact avec l’ado­les­cente. Il a éga­le­ment été sus­pen­du à titre con­ser­va­toire par l’Edu­ca­tion na­tio­nale et n’est pas re­tour­né au col­lège. Tout comme Arya, qui craint les com­men­taires vio­lents et dé­pla­cés que cer­tains de ses ca­ma­rades ont pu avoir à son égard. Au­cun des deux ne nie les faits. Ils crient leur amour l’un pour l’autre.

Tout com­mence en fé­vrier der­nier quand Arya, frêle jeune fille blonde au vi­sage pou­pin, et l’en­sei­gnant, qui

« ON SE DI­SAIT QU’IL FAL­LAIT QUE J’ATTENDE D’AVOIR 18 ANS POUR VIVRE CETTE HIS­TOIRE. MAIS ON N’A PAS RÉUS­SI » ARYA, L’ÉLÈVE

aime re­ce­voir les confi­dences de ses élèves en de­hors des cours, se mettent à se par­ler sur Ins­ta­gram. « J’ai de­man­dé à ma meilleure amie de lui écrire une lettre pour lui dire que je l’ai­mais, ra­conte l’ado­les­cente. Mais il m’a dit qu’il me voyait comme un bé­bé et qu’il ne vou­lait pas al­ler en pri­son. »

Les conver­sa­tions se pour­suivent, jour et nuit, et en juin ar­rivent les pre­miers bai­sers puis les re­la­tions char­nelles. « On se di­sait qu’il fal­lait que j’attende d’avoir 18 ans pour vivre cette his­toire. Mais on n’a pas réus­si, on s’ai­mait, as­sure Arya. Avoir été dé­cou­verts, c’est l’oc­ca­sion d’ar­rê­ter. C’était pe­sant de vivre cet in­ter­dit. » Certes, il n’y a pas eu de vio­lence, mais avoir une re­la­tion sexuelle avec une mi­neure de moins de 15 ans (l’âge de la ma­jo­ri­té sexuelle) est pé­na­le­ment ré­pré­hen­sible, a for­tio­ri quand on est pro­fes­seur.

« Elle nous di­sait que son co­pain était plus âgé mais elle ne nous a ja­mais dé­voi­lé son iden­ti­té, sou­ligne Léa-Ma­rie, une de ses amies. Elle sem­blait heu­reuse avec lui. Pour­tant, Arya doit men­tir, trom­per la vi­gi­lance de sa mère et de son beau-père pour re­joindre son amant. Ce der­nier lui four­nit des té­lé­phones pour cor­res­pondre plus dis­crè­te­ment, la couvre de ca­deaux, l’at­tend dans sa voi­ture en bas de chez elle, par­fois des nuits en­tières. « C’est vrai que l’on s’est dis­pu­tés car je le trou­vais trop pos­ses­sif », ad­met Arya du bout des lèvres. La mère d’un ami d’Arya, après avoir vu l’en­sei­gnant pour­suivre l’ado­les­cente dans la rue, alerte la mère de la col­lé­gienne le 3 no­vembre. Deux jours plus tard, le beau-père d’Arya, qui connaît dé­sor­mais le mo­dèle de vé­hi­cule du prof, le dé­couvre de­vant chez eux. Aus­si­tôt, il l’em­barque dans sa voi­ture pour dé­po­ser plainte au com­mis­sa­riat. Lorsque le pro­fes­seur veut s’en­fuir, il le frappe au vi­sage. Les deux hommes se re­trouvent en garde à vue : l’en­sei­gnant pour cor­rup­tion de mi­neur et le beau-père pour coups et bles­sures plus sé­ques­tra­tion.

Au col­lège, l’ad­mi­nis­tra­tion a choi­si le si­lence. « On nous a juste dit que notre pro­fes­seur n’était pas là », dé­plorent des col­lé­giens croi­sés lun­di de­vant l’éta­blis­se­ment, où les plus folles ru­meurs cir­culent. « On re­grette d’avoir per­du un pro­fes­seur très pé­da­gogue qui ne se­ra sans doute pas rem­pla­cé, faute de moyens. Nous n’avons eu au­cun re­tour d’un éven­tuel pré­cé­dent, avance l’as­so­cia­tion au­to­nome des pa­rents d’élèves. C’est une af­faire pri­vée, re­gret­table si elle est avé­rée. » Arya pour­sui­vra sa sco­la­ri­té ailleurs.

LA MÈRE D’UN AMI L’A RE­PÉ­RÉ ALORS QU’IL POUR­SUI­VAIT LA JEUNE FILLE DANS LA RUE

* Le pré­nom a été mo­di­fié.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.