Re­traites et dé­pen­dance : ce se­ra dé­but 2019

Le Parisien (Seine et Marne) - - POLITIQUE - DA­NIEL ROSENWEG

DANS SES AN­NONCES, Em­ma­nuel Ma­cron a d’abord évo­qué sa pro­messe d’un reste à charge zéro en op­tique, au­dio­pro­thèses et den­taire qui doit amé­lio­rer l’ac­cès aux soins : il se­ra mis en place à par­tir de 2019 et ef­fec­tif à 100 % en jan­vier 2021

(lire nos édi­tions d’hier). Le pré­sident a en­suite abor­dé la ques­tion des re­traites, an­non­çant « une loi pour le dé­but 2019 » vo­tée au Par­le­ment « au pre­mier se­mestre 2019 ». Les Fran­çais sont d’ores et dé­jà in­vi­tés à y ré­flé­chir dans le cadre d’une consul­ta­tion ci­toyenne lan­cée fin mai.

CONVER­GENCE DES RÉ­GIMES

Le pré­sident, qui veut al­ler vite, s’est ce­pen­dant en­ga­gé à lais­ser en­suite « un temps de tran­si­tion long ». Par­mi les cibles de sa fu­ture ré­forme, Em­ma­nuel Ma­cron a stig­ma­ti­sé « 42 ré­gimes de re­traite qui n’ont plus leur jus­ti­fi­ca­tion et ont créé au fil du temps, par strates, des in­éga­li­tés ». Il a ré­pé­té sa vo­lon­té d’une « conver­gence » des ré­gimes pour qu’au bout du compte « un eu­ro co­ti­sé donne les mêmes droits à tout le monde ».

Sur le fond, de­vant un par­terre de di­ri­geants mu­tua­listes et de re­pré­sen­tants syn­di­caux, il a pro­mis que « le sys­tème de so­li­da­ri­té in­ter­gé­né­ra­tion­nelle et de re­dis­tri­bu­tion se­ra main­te­nu ». In­ter­pel­lé par la salle, il a dit n’ou­blier « ni les femmes, ni les car­rières frac­tu­rées, ni le han­di­cap, ni les si­tua­tions d’in­éga­li­té liées aux risques so­cio­pro­fes­sion­nels ».

En­fin, Ma­cron a évo­qué un autre « dé­fi » so­cial pour le­quel « nous ne pou­vons plus dif­fé­rer la ré­ponse » : ce­lui de la dé­pen­dance. « Notre so­cié­té re­fuse de voir la grande vul­né­ra­bi­li­té et la place de la mort et construit de la souf­france so­ciale », a-t-il ex­pli­qué avant de pro­mettre que « l’an­née 2019 se­ra consa­crée à la dé­pen­dance » et dé­bou­che­ra sur une loi. Pro­mise par plu­sieurs gou­ver­ne­ments dé­jà, la créa­tion d’un cin­quième risque de la Sé­cu­ri­té so­ciale (avec la maladie, la fa­mille, la re­traite et les ac­ci­dents du tra­vail) pa­raît ac­quise.

Sur son fi­nan­ce­ment, le chef de l’Etat ne s’est pas éten­du. Et pour­tant, la ques­tion est cru­ciale. D’ici à 2050, la France comp­te­ra près de 5 mil­lions de plus de 85 ans, contre 1,5 au­jourd’hui. Du coup, les dé­penses, es­ti­mées au­jourd’hui à près de 30 Mds€ an­nuels, risquent d’ex­plo­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.