« Si on avait su qu’il y avait un sep­tième en­fant »

Un voi­sin de la mère de la pe­tite fille à Villers-Cot­te­rêts

Le Parisien (Seine et Marne) - - FAIT DU JOUR - DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL JÉ­RÉ­MIE PHAM-LÊ, À VILLERS-COT­TE­RÊTS (AISNE) ET PAR VA­LÉ­RIE MAHAUT À PU­TEAUX (HAUTS-DE-SEINE)

AUX FE­NÊTRES du pa­villon gris d’un étage, les ri­deaux sont ti­rés. Une mai­son aus­tère, mar­quée par son ab­sence de dé­co­ra­tion. C’est ici, à VillersCot­te­rêts, une com­mune de l’Aisne où les co­quettes ré­si­dences cô­toient les barres HLM, que vit Ha­li­ma Tou­loub. Mar­di ma­tin, cette sexa­gé­naire d’ori­gine ma­ro­caine a été in­ter­pel­lée par la sec­tion de re­cherches d’Or­léans, soup­çon­née d’être la mère et la meur­trière de l’en­fant mar­tyre re­trou­vée en 1987 sur l’A 10.

La fa­mille Tou­loub, dé­crite comme « dis­crète et mys­té­rieuse », s’est ins­tal­lée à Villers-Cot­te­rêts à la fin des an­nées 1980 après un pas­sage en ban­lieue pa­ri­sienne. Ha­li­ma et son époux, Ah­med Tou­loub, in­ter­pel­lé lui aus­si, y ont fait construire leur pa­villon. Au fil des an­nées, ils ont ou­vert quatre com­merces mi­toyens à leur ha­bi­ta­tion, te­nus par les fils : bou­lan­ge­rie, bou­che­rie, fast-food et ali­men­ta­tion. Se­lon les voi­sins, ils ont fer­mé il y a un an. La plu­part des en­fants ont de­puis re­joint Ah­med à Pu­teaux (Hauts-de-Seine) ou quit­té l’Aisne, lais­sant la mère vivre seule.

A Pu­teaux, dans le quar­tier où le père avait ou­vert une bou­che­rie il y a plus de quinze ans, il ap­pa­raît comme un bon­homme tran­quille, mais « fa­ti­gué et ma­lade », se­lon plu­sieurs des com­mer­çants proches du pe­tit res­tau­rant ke­bab que Ah­med n’ex­ploite plus lui-même. L’homme souf­fri­rait de dia­bète, se­lon ce­lui qui a fait af­faire avec le père de la vic­time l’été der­nier. Com­plè­te­ment son­né de le sa­voir im­pli­qué dans le crime, il dé­crit un homme « sym­pa, sans his­toires et qui a une pa­role ». « J’ai né­go­cié avec lui à l’an­cienne. On s’est mis d’ac­cord, il n’est ja­mais re­ve­nu sur ce qu’il a dit. »

A Villers-Cot­te­rêts, le voi­si­nage est plus mi­ti­gé sur Ha­li­ma Tou­loub. « On voyait peu la mère dans le quar­tier, elle sor­tait peu mais di­sait bonjour. J’igno­rais son pré­nom ! » confie sa voi­sine d’en face, dé­cri­vant « une femme as­sez cor­pu­lente, vê­tue d’un fou­lard et at­teinte de ca­ta­racte ». « Ça me choque et me fait mal au coeur. Qui peut tuer sa fille d’une fa­çon aus­si ter­rible ? Je ne l’ai ja­mais en­ten­due s’éner­ver », souffle-t-elle.

UNE FEMME « PAS NETTE »

D’autres se montrent moins di­plo­mates. « Le père, c’était une crème. Mais per­sonne n’ai­mait la mère. De­puis leur di­vorce il y a huit ans, Ha­li­ma n’était pas nette, dis­tante et avait l’air dé­con­nec­té, re­lève une mère de fa­mille. Elle di­sait que son ma­ri al­lait se faire soi­gner au Ma­roc. » D’autres dé­crivent une sus­pecte qui « don­nait l’im­pres­sion de ra­ser les murs ». La plu­part des ri­ve­rains igno­raient le nombre pré­cis des en­fants tel­le­ment la fa­mille était peu di­serte sur son pas­sé. « Si on avait su qu’il y avait un sep­tième en­fant… », glisse l’un d’eux.

Le meurtre de l’en­fant au­rait pu res­ter un cold case sans une ba­garre sur­ve­nue à Villers-Cot­te­rêts en juin 2016. Ce jour-là, l’aî­né des fils, Anouar, 34 ans, as­sène deux coups de pied à un jeune de 18 ans. Ce der­nier écope de trois jours d’ITT. « Il y avait un li­tige avec la fa­mille de la vic­time, elle aus­si com­mer­çante », ex­plique une source ju­di­ciaire. Une his­toire de li­vrai­son de viande. Condam­né en mai 2017 à six mois de pri­son avec sur­sis, il se fait pré­le­ver son ADN. Le­quel cor­res­pond à ce­lui de la fillette : elle est sa soeur. Sans le vou­loir, Anouar a contri­bué au dé­noue­ment de l’en­quête. « Une his­toire de dingue. C’est fou la science », lâche une de ses connais­sances.

Villers-Cot­te­rêts (Aisne), hier. Ha­li­ma Tou­loub, la mère de l’en­fant mar­tyre re­trou­vée en 1987 sur l’A 10, vit dans ce pa­villon aus­tère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.