Et eux, qu’ont-ils fait pour leur pre­mier Mon­dial ?

Le Parisien (Seine et Marne) - - SPORTS - ADRIEN CHANTEGRELET

DE PE­LÉ à Ch­ris­tia­no Ro­nal­do en pas­sant par Zi­dane, ces lé­gendes du foot­ball n’ont pas connu la même réus­site lors de leur pre­mier Mon­dial.

Pe­lé : 1er Mon­dial en 1958 à 17 ans.

En mar­quant six buts en trois matchs, Pe­lé par­ti­cipe ac­ti­ve­ment au pre­mier sacre de la Se­le­ção. « On sa­vait qu’il avait un grand ta­lent, se re­mé­more Guy Roux. C’était un joueur fan­tas­tique do­té d’une tech­nique ex­tra­or­di­naire et ca­pable de grandes in­ven­tions tech­niques comme le tir du mi­lieu de ter­rain. »

Mi­chel Pla­ti­ni : 1er Mon­dial en 1978 à 22 ans.

Le no 10 ne peut évi­ter l’éli­mi­na­tion des Bleus au pre­mier tour mal­gré un but contre l’Ar­gen­tine. « Il n’a pas eu le temps de s’ex­pri­mer comme un chef, ex­plique Roux. C’était en­core un ange. Mais il pos­sé­dait une tech­nique to­tale et une ha­bi­le­té for­mi­dable. »

Ro­nal­do : 1er Mon­dial en 1994 à 17 ans.

L’at­ta­quant de Cru­zei­ro ne connaît pas la même réus­site que Pe­lé et ne dis­pute pas une seule mi­nute lors de la com­pé­ti­tion rem­por­tée par le Bré­sil. « Je l’ai connu quand il est ar­ri­vé à l’In­ter Mi­lan et je l’avais af­fron­té avec Auxerre, sou­ligne Roux. C’était un phé­no­mène de vi­tesse et d’adresse. Un avant-centre ex­cep­tion­nel. »

Zi­né­dine Zi­dane : 1er Mon­dial en 1998 à 25 ans.

Le ta­lent de Zi­zou ex­plose grâce à son my­thique dou­blé ins­crit en fi­nale contre le Bré­sil. « J’ai joué contre lui quand il avait 18 ans et il était dé­jà fort et sé­dui­sant par la beau­té de son jeu, se sou­vient l’an­cien coach de l’AJ Auxerre. Il a été dé­ci­sif quand il le fal­lait. »

Lio­nel Mes­si : 1er Mon­dial en 2006 à 18 ans.

Re­lé­gué sur le banc, Mes­si ar­rive à ca­pi­ta­li­ser son faible temps de jeu en mar­quant son pre­mier but avant d’être éli­mi­né en quarts. « Le Mes­si pro­dige, c’est avec Bar­ce­lone. Il n’au­ra ja­mais l’in­fluence de Ma­ra­do­na, dit Roux. Mais son sens du jeu et sa ma­nière de conduire le bal­lon étaient vi­sibles. »

Cris­tia­no Ro­nal­do : 1er Mon­dial en 2006 à 21 ans.

Dé­jà consi­dé­ré comme le lea­der du Por­tu­gal, CR7 l’amène jus­qu’à la pe­tite fi­nale per­due face à l’Al­le­magne. « Je suis plus mar­qué par sa car­rière eu­ro­péenne en club. Sa for­mi­dable ef­fi­ca­ci­té m’a tou­jours mar­qué, re­marque Roux. Il est tou­jours de­vant les buts. »

Pe­lé en 1958, Mi­chel Pla­ti­ni en 1978 et Lio­nel Mes­si en 2006.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.