Mel et l’ef­fet boo­me­rang

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - Loisirs - C.M.

« J’AVAIS pen­sé à tous les scé­na­rios, sauf à ça. » Après avoir triom­phé la se­maine der­nière, en ma­ni­pu­lant toute sa tri­bu pour évin­cer son ri­val Mar­vyn, notre com­plo­teuse préférée Mel s’est pris un re­tour de bâ­ton cin­glant ce ven­dre­di. Oui, la Seine-et-Mar­naise avait tout pré­vu, sauf le ra­pa­trie­ment sa­ni­taire d’un de ses al­liés, Tho­mas, qui s’est per­fo­ré un tym­pan en plon­geant jus­qu’à 8 m de pro­fon­deur sur une épreuve aqua­tique (voir ci-des­sus).

MAR­VYN DE RE­TOUR

Et comme chaque aban­don mé­di­cal est com­pen­sé par la ré­in­té­gra­tion du der­nier éli­mi­né, Mar­vyn a fait son grand re­tour, cou­teau entre les dents. « Ça me fout dans la merde », a ré­su­mé Mel, com­pre­nant im­mé­dia­te­ment que ses jours étaient comp­tés. D’au­tant que les nou­velles règles de l’émis­sion ont pré­ci­pi­té son sort. Grâce à un bul­le­tin de vote sup­plé­men­taire dé­cou­vert sur le Pa­ra­dis per­du, le camp de Mar­vyn a as­su­ré sa su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique au mo­ment du con­seil. De quoi éteindre en ju­bi­lant le flam­beau de Mel, qui a mal­gré tout gar­dé le sou­rire dans la dé­faite. « Je n’au­rais pas dû faire de stra­té­gie aus­si tôt. »

Pen­dant ce temps chez les An­ciens ? C’est la béa­ti­tude à tous les étages. Les Rouges ont pleu­ré de joie en ren­con­trant les ha­bi­tants d’un vil­lage fid­jien, et sur­vo­lé dans l’eu­pho­rie gé­né­rale les épreuves de confort et d’im­mu­ni­té. Au­tant dire que la re­com­po­si­tion des équipes la se­maine pro­chaine, qui met­tra fin au choc des gé­né­ra­tions entre Jeunes et An­ciens, pro­met de cas­ser l’am­biance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.