Douze ans de pri­son après le bra­quage san­glant

Mourad El­beya et Ha­kim Souk­ni ont été condam­nés hier, après avoir par­ti­ci­pé à un vol de bi­joux qui s’est ter­mi­né par une fu­sillade.

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - Seine-Saint-Denis - PAR CA­ROLE STERLÉ

Cou­pables, à parts égales. Après six jours de pro­cès, la cour d’as­sises de Seine-Saint-De­nis a con­dam­né hier soir Mourad El­beya et Ha­kim Souk­ni à douze ans de ré­clu­sion cha­cun pour le bra­quage de Saint-Ouen, en oc­tobre 2015, qui s’est ter­mi­né dans le sang sur les berges de Seine voi­sines, à L’Ile-Saint-De­nis.

Le pre­mier condui­sait la Kan­goo du bra­quage, le se­cond tra­vaillait dans l’en­tre­pôt où les bi­joux ont été dé­ro­bés. Et la cour d’as­sises a es­ti­mé qu’Ha­kim Souk­ni avait bien joué la taupe, quoi qu’il en dise. Et sans eux, la fo­lie meur­trière de Wil­ston Blam n’au­rait pas failli coû­ter la vie à Yann Saillour, ca­pi­taine de police. Ce 5 oc­tobre 2015, après avoir ra­flé plus de 100 000 € de bi­joux et à l’is­sue de dix mi­nutes de course-pour­suite dans les rues alen­tours, ce bra­queur ra­di­ca­li­sé de 24 ans avait ti­ré sur la police, bles­sant Yann Saillour de deux balles dans la tête, avant d’être lui-même abat­tu.

Le ver­dict a été ac­cueilli dans le plus grand si­lence, hier vers 20 heures. Les ac­cu­sés en­cou­raient vingt ans de ré­clu­sion et l’avo­cat gé­né­ral avait re­quis contre eux seize et dix-huit ans de ré­clu­sion, avec une peine de sû­re­té pour les deux tiers de la peine. Du « ja­mais-vu dans une af­faire de bra­quage », a rap­pe­lé la dé­fense. « C’est la pre­mière fois qu’un dos­sier cri­mi­nel est trai­té en seule­ment deux ans, car il fal­lait ré­pondre à l’opi­nion pu­blique. Et comme on ne peut pas ju­ger Wil­ston Blam, puis­qu’il est mort, il faut que Mourad El­beya paye, avec une com­pa­ru­tion de­vant la cour d’as­sises et qu’il porte le cha­peau », a plai­dé son avo­cate, Cla­risse Serre, glacée par « l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion que l’on veut faire de ce dos­sier ». A l’époque des faits, l’af­faire avait fait po­lé­mique car les syn­di­cats de po­li­ciers avaient de­man­dé des comptes à la garde des Sceaux sur la per­mis­sion de sor­tie ac­cor­dée cinq mois plus tôt à Wil­ston Blam.

A son cô­té, Me Clé­ment Dia­ko­noff avait ex­hor­té les ju­rés à « ne pas se lais­ser aveu­gler », tan­dis que Me Xa­vier No­gue­ras ré­cla­mait l’ac­quit­te­ment pour Ha­kim Souk­ni, son client n’étant se­lon lui pas au cou­rant des pro­jets du bra­queur dé­cé­dé.

Mais l’in­time convic­tion des ju­rés a été autre. Ha­kim Souk­ni était pré­sent le jour du bra­quage, alors que son contrat de tra­vail était ter­mi­né de­puis cinq jours. Sans les deux ac­cu­sés, pas de bra­quage, ni de vio­lences sur les otages de l’en­tre­pôt, ni sur les po­li­ciers et les té­moins qui ont as­sis­té à la fu­sillade.

Deux des­tins unis par Wil­ston Blam, dont tous les po­li­ciers sont convain­cus qu’il a « vou­lu tuer du flic ». « On est un peu dé­çus qu’il n’y ait pas de peine de sû­re­té, ils ont dé­jà fait deux ans, ça veut dire que dans quatre ans, ils pour­ront être de­hors », ré­agit le père de Yann Saillour, en quit­tant le pa­lais de jus­tice avec son fils, sa femme et tous les an­ciens col­lègues. « Alors que les sé­quelles de Yann, elles du­re­ront bien plus long­temps », ren­ché­rit son avo­cate, Me Char­lotte Mas­sé.

Les ac­cu­sés ont été en outre condam­nés à ver­ser 76 000 € de pré­ju­dice mo­ral aux qua­torze par­ties ci­viles ain­si qu’une pro­vi­sion de 553 000 € à l’agent ju­di­ciaire de l’Etat. Un ap­pel est pos­sible dans les dix jours. « Mais la dé­ci­sion n’est pas prise », a as­su­ré Me No­gue­ras, « on sait que c’est très dif­fi­cile pour tout le monde de re­vivre un pro­cès ».

« ON EST UN PEU DÉ­ÇUS [...] DANS QUATRE ANS, ILS POUR­RONT ÊTRE DE­HORS » LE PÈRE DU PO­LI­CIER BLES­SÉ LE 5 OC­TOBRE 2015

L’Ile-Seine-Saint-De­nis, en oc­tobre 2015. Un po­li­cier avait re­çu deux balles dans la tête et l’un des bra­queurs avait été abat­tu lors du face-à-face.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.