Sur la ra­di­ca­li­sa­tion, il per­siste et signe

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - Politique - M.E.

Les mêmes pro­pos qu’au len­de­main des at­ten­tats du 13 no­vembre 2015. Dans son dis­cours hier, Em­ma­nuel Ma­cron a évo­qué la ra­di­ca­li­sa­tion qui s’est ins­tal­lée dans cer­tains quar­tiers. « Elle doit nous conduire à nous re­mettre en ques­tion, de ma­nière in­dis­pen­sable, parce que ceux qu’on ap­pelle les ra­di­ca­li­sés, ils sont nés et ont gran­di dans notre Ré­pu­blique. » Evo­quant un échange avec une jeune fille de Rou­baix qui l’in­ter­pel­lait sur l’une de ses amies par­tie en Syrie, il s’est in­ter­ro­gé : « Com­ment cette jeune fille, que nous avions face à nous, a réus­si à in­té­grer l’école de jour­na­lisme et com­ment sa ca­ma­rade de classe se re­trouve dans les rangs de Daech ? C’est aus­si une part de notre res­pon­sa­bi­li­té. » Le chef de l’Etat as­sume ce dé­bat qui l’avait op­po­sé vio­lem­ment à Ma­nuel Valls il y a deux ans et il ajoute qu’il ne « cé­de­ra au­cun pouce de ter­rain à ceux qui com­battent la Ré­pu­blique ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.