« Ils sont frais, ins­pi­rés, créa­tifs »

Sé­bas­tien Pi­que­ro­nies, en­traî­neur des moins de 20 ans cham­pions du monde.

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - TOP 14 RUGBY - PROPOS RE­CUEILLIS PAR DA­VID OPOCZYNSKI

EN JUIN, Sé­bas­tien Pi­que­ro­nies a me­né les Bleuets au titre de cham­pions du monde. Le sé­lec­tion­neur de 40 ans ana­lyse le dé­but de sai­son de ses troupes en Top 14.

Quel re­gard por­tez-vous sur le sort ré­ser­vé aux moins de 20 ans en ce dé­but de sai­son dans leurs clubs ?

SÉ­BAS­TIEN PI­QUE­RO­NIES. C’est contras­té entre cer­tains qui sont vrai­ment ins­tal­lés, qui jouent, ac­quièrent du temps de jeu, se bo­ni­fient, avancent fort, vite, et d’autres qui n’ont pas pu s’ex­pri­mer alors qu’ils en au­raient le po­ten­tiel. C’est peu­têtre une ques­tion de temps. Mais, glo­ba­le­ment, c’est po­si­tif.

Au-de­là du temps de jeu, com­ment ju­gez-vous leurs pres­ta­tions ?

J’ai trou­vé qu’il y avait de bonnes at­ti­tudes : ils sont frais, ins­pi­rés, créa­tifs. Après, il faut qu’ils soient per­for­mants sur la du­rée. Au bout de trois journées, c’est trop tôt. Mais c’est in­té­res­sant et va­lo­ri­sant pour eux et le tra­vail de la for­ma­tion fran­çaise.

Cer­tains vous semblent-ils au ni­veau pour en­vi­sa­ger un pas­sage vers le XV de France dès la tour­née de no­vembre ?

Ce­la me pa­raît très proche. Ça peut ar­ri­ver mais ça ne se­ra que pour un ou deux cas. En re­vanche, l’étape in­ter­mé­diaire est pour eux de s’ex­pri­mer avec les Barbarians (NDLR : contre les Ton­ga, le 10 no­vembre à Bor­deaux). On peut pen­ser qu’entre quatre et six pour­raient avoir du temps de jeu. Ce se­rait une belle étape. Mais il ne faut pas ou­blier qu’il y a de­vant eux des joueurs confir­més. Ils ne vont pas tout bous­cu­ler non plus.

AVANT LE

XV DE FRANCE, S’EX­PRI­MER AVEC LES

” BARBARIANS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.