Bon an­ni­ver­saire, Mi­chel Leeb

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - QQR QU'EST-CE QU'ON REGARDE ? - SYL­VAIN MERLE

Qua­rante ans de car­rière, ça se fête ! Mi­chel Leeb en a fait un spec­tacle à son image, gé­né­reux et va­rié, mais in­égal. Une sé­lec­tion d’an­ciens sketchs, quelques nou­veau­tés, des chan­sons et des numéros mu­si­caux. Il convoque le mu­sic-hall qu’il aime dans un fes­tin. Si le des­sert est suc­cu­lent, d’autres mor­ceaux passent moins bien. Sé­cu­ri­té rou­tière, fonc­tion­naires, éco­lo­gie, femmes…

Le pre­mier quart d’heure est lourd à di­gé­rer. Comme ce « plu­tôt que des ra­dars qui coûtent des for­tunes, qu’ils mettent des putes tous les 10 m pour qu’on roule moins vite ». Heu­reu­se­ment, il y a aus­si l’imi­ta­teur, le brui­teur, le musicien et le chan­teur, le frin­gant sep­tua­gé­naire en­ton­nant

« J’aime Pa­ris au mois de mai », d’Az­na­vour. Ça swingue dé­sor­mais, on ap­pré­cie la bouf­fée d’air. Le pitre est tou­jours là, der­rière son Chi­nois ra­con­tant

« la Mouche et le Bour­don ». Au tra­vers de son épi­cier afri­cain, aus­si, qu’il amène dans un sur­pre­nant trip jazz. Le spec­tacle est mon­té en gamme. Da­van­tage en­core quand il conclut, pour évo­quer la vie de Mo­lière en vers, en imi­tant Bel­mon­do et Ma­rielle, Ser­rault, de Fu­nès et Bour­vil, Ga­bin et Mon­tand, puis Mi­chel Si­mon. Ce Leeb-là est su­blime.

« MI­CHEL LEEB : 40 ANS ! », spec­tacle en­re­gis­tré au Théâtre Sé­bas­to­pol à Lille (Nord), le 20 jan­vier 2018. 1 h 20.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.