En­core des vio­lences au ly­cée Eluard

Une qua­ran­taine d’en­sei­gnants ont fait va­loir leur droit de re­trait hier, après une se­maine mar­quée par des in­tru­sions dans l’en­ceinte de l’éta­blis­se­ment.

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - LA MÉTÉO - PAR VIC­TOR TASSEL

« LES AU­TO­RI­TÉS ONT BEAU NOUS DIRE QUE L’ON EST EN SÉ­CU­RI­TÉ, CE NOU­VEL IN­CI­DENT PROUVE QUE NON ! » AGNÈS RE­NAUD, PRO­FES­SEUR DE FRAN­ÇAIS

Quatre in­di­vi­dus, ex­té­rieurs au ly­cée PaulE­luard, ont de nou­veau es­ca­la­dé les grilles de l’éta­blis­se­ment, hier vers 15 heures. Ils s’en sont pris à un élève de 1re, « qui avait fi­ni ses cours », se­lon une en­sei­gnante, en l’as­per­geant de gaz la­cry­mo­gène. L’ado­les­cent s’est ré­fu­gié dans le gym­nase, en plein cours de sport. Ses as­saillants se se­raient em­pa­rés d’une ra­quette de bad­min­ton pour le frap­per, avant de prendre la fuite.

« Ce­la n’a pas eu d’in­ci­dence sur les cours car le gym­nase est à l’écart des salles de classe, confie Agnès Re­naud, pro­fes­seur de fran­çais. Les autres élèves n’étaient même pas au cou­rant. » Le pro­fes­seur de sport a re­çu des re­jets de gaz la­cry­mo­gène dans les yeux. La vic­time n’a pas sou­hai­té por­ter plainte.

Cet in­ci­dent in­ter­vient deux jours seule­ment après une agres­sion d’un groupe de jeunes, ar­mé d’un mar­teau et de cou­teaux, sur deux élèves. « On a vrai­ment l’im­pres­sion que c’est le match re­tour, sou­pire une en­sei­gnante. C’est un per­pé­tuel re­com­men­ce­ment. »

Hier ma­tin, une qua­ran­taine des quelque 200 en­sei­gnants du ly­cée Paul-Eluard à Saint-De­nis (Sei­neSaint-De­nis) avait de nou­veau exer­cé leur droit de re­trait, comme la veille. « Nous es­ti­mons que la ré­gion ne prend pas la me­sure de l’urgence de la si­tua­tion, in­dique Agnès Re­naud, pro­fes­seur de fran­çais. D’au­tant que ce sont les mêmes pro­messes qu’il y a six mois. Les au­to­ri­tés ont beau nous dire que l’on est en sé­cu­ri­té, ce nou­vel in­ci­dent prouve que non ! »

La ré­gion a pro­mis le chan­ge­ment des grilles du ly­cée « dans les trois mois » et l’ins­tal­la­tion de la vi­déo­pro­tec­tion en 2019. Une pro­messe dé­jà for­mu­lée il y a six mois, après des jets de pro­jec­tiles. « Ce­la n’a pas été fait », s’in­surge Agnès Re­naud. La ré­gion n’a pas four­ni d’ex­pli­ca­tion sur ce re­tard.

Quant au mé­dia­teur pro­mis il y a six mois éga­le­ment, il n’a tou­jours pas été em­bau­ché. « Le conseil ré­gio­nal a be­soin de dé­li­bé­rer pour va­li­der le re­cru­te­ment, or il n’y a pas eu de séance de tout l’été », éva­cue Ma­rie-Ca­role Ciun­tu, vice-pré­si­dente du conseil ré­gio­nal en charge des ly­cées. Les en­sei­gnants n’ex­cluent pas de re­nou­ve­ler leur droit de re­trait lun­di s’ils n’ob­tiennent pas d’au­dience au rec­to­rat d’ici là.

Saint-De­nis, jeu­di. Les grilles du ly­cée Paul-Eluard doivent être chan­gées avant la fin de l’an­née, se­lon la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.