Dans les cou­lisses du trans­fert de Ney­mar

Nou­velle salve de ré­vé­la­tions, hier, de la part de Me­dia­part et de ses par­te­naires sur les des­sous du trans­fert du siècle.

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - SPORTS - S.N.

NOU­VELLES PUBLICATIONS, hier, de la part de Me­dia­part et du consor­tium de jour­na­listes eu­ro­péens (EIC) en charge des Foot­ball Leaks. Après les sup­po­sés ar­ran­ge­ments du PSG avec les règles du fair-play financier ou le fi­chage eth­nique pra­ti­qué au centre de for­ma­tion du club, Me­dia­part pu­blie cette fois les détails de l’ar­ri­vée de Ney­mar à Pa­ris.

I LE SA­LAIRE DE NEY­MAR COÛTE 54,7 M€ AU PSG

Afin de si­gner à Pa­ris, l’at­ta­quant au­rait né­go­cié un sa­laire dit « net-net ». Soit un sa­laire dé­char­gé de toutes les co­ti­sa­tions so­ciales et des im­pôts sur le re­ve­nu. Ney­mar ob­tien­drait 30 M€ par an sur ses comptes. Ce qui re­pré­sen­te­rait un coût to­tal de 54,7 M€ par an pour le PSG, charges et im­pôts com­pris.

I ET LE CLUB NE PER­ÇOIT RIEN SUR L’IMAGE DE LA STAR BRÉSILIENNE

Sur la tren­taine de contrats de spon­so­ring de Ney­mar, le PSG « ne dis­pose d’au­cun droit sur son image, même lorsque le joueur porte le maillot du club », af­firme Me­dia­part. Un manque à ga­gner pour le club rouge et bleu.

Le Bré­si­lien touche no­tam­ment 900 000 € par an avec la marque de lu­nettes Po­lice ou en­core 869 000 € par an avec la marque de chips mexi­caine Sa­bri­tas. Des sommes consé­quentes sur les­quelles le club de la ca­pi­tale au­rait pu per­ce­voir un pour­cen­tage.

Les droits à l’image font tou­jours par­tie des né­go­cia­tions. Par exemple, lorsque le Por­tu­gais Cris­tia­no Ro­nal­do s’en­gage au Real Ma­drid en 2009, le club, qui ob­te­nait gé­né­ra­le­ment 50 % des droits à l’image de ses joueurs, n’ob­tien­dra cette fois « que » 40 %.

I DES COMMISSIONS POUR SES AGENTS

En plus des 222 M€ connus et ré­glés au FC Bar­ce­lone pour ar­ra­cher Ney­mar de Ca­ta­logne, le PSG au­rait ré­glé 21,4 M€ de commissions aux deux re­pré­sen­tants du joueur bré­si­lien : son père, Ney­mar Se­nior, et l’agent is­raé­lien Pi­ni Za­ha­vi. 10,7 M€ cha­cun, payés avec des échéances dif­fé­rentes.

I UNE OPÉ­RA­TION « GOLD » DIF­FI­CILE À RENTABILISER

Né­go­ciée sous le nom de code Gold, l’ar­ri­vée de Ney­mar coû­te­rait 105 M€ par an au PSG (amor­tis­se­ment du trans­fert, sa­laires, charges, im­pôts com­pris). Sauf que les re­cettes du club n’aug­men­te­raient pas as­sez dans le même temps. « La courbe de re­ve­nus monte pro­gres­si­ve­ment », ré­pond tou­te­fois Jean-Claude Blanc, di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué du PSG, à Me­dia­part.

I LES IM­PÔTS DES JOUEURS PRIS EN CHARGE

En­fin, tou­jours se­lon les Foot­ball Leaks, le PSG as­su­me­rait les im­pôts (y com­pris un éven­tuel re­dres­se­ment fis­cal) d’une di­zaine de ses joueurs, dont Ky­lian Mbap­pé ou Thomas Meu­nier. Le sué­dois Zla­tan Ibra­hi­mo­vic, en 2012, se­rait le pre­mier à avoir bé­né­fi­cié de cet avan­tage. Blaise Ma­tui­di, Max­well ou en­core l’en­trai­neur es­pa­gnol Unai Eme­ry au­raient sui­vi.

Ney­mar, le Bré­si­lien du PSG.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.