Ils voyagent en so­li­taire

Le Parisien (Val de Marne) - - QQR - SYL­VAIN MERLE

Com­bien sont-ils, comme Ma­thilde et Thi­bault, à su­bir le cours de leur vie ? Ma­thilde sup­porte en si­lence le har­cè­le­ment de son chef de ser­vice. Mé­de­cin ur­gen­tiste, Thi­bault passe ses jour­nées seul en voi­ture, cir­cu­lant d’une so­li­tude à l’autre. Epui­sés, sans re­pères, ils étouffent dans le flux ur­bain. Adap­té avec fi­dé­li­té du ro­man du même nom de Del­phine de Vi­gan, Prix Re­nau­dot pour « D’après une his­toire vraie », « les Heures sou­ter­raines », si­gné Phi­lippe Ha­rel, glisse sans cesse d’une des­ti­née à l’autre, ces deux exis­tences pa­ral­lèles qu’on es­père voir se croi­ser… Por­tée par ses in­ter­prètes — no­tam­ment Ma­rie-So­phie Fer­dane, ma­gis­trale de fi­nesse, meilleure ac­trice au Fes­ti­val de Lu­chon en 2015, qui a aus­si dé­li­vré un prix du meilleur té­lé­film —, la fic­tion prend le contre-pied de l’ur­gence ci­ta­dine avec son rythme lent et po­sé, aus­cul­tant au plus près le mal-être contem­po­rain. Ac­cen­tuée par des notes de pia­no en ape­san­teur, la ten­sion ac­croche le té­lé­spec­ta­teur pour le sus­pendre au-des­sus de ce vide. Gla­çant et su­blime.

« LES HEURES SOU­TER­RAINES », té­lé­film fran­çais de Phi­lippe Ha­rel (2014), avec Ma­rie-So­phie Fer­dane (pho­to), Meh­di Neb­bou… 1 h 45.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.