La France sur la bonne voie

Le Parisien (Val de Marne) - - VIE QUOTIDIENNE - DE L'UN DE NOS EN­VOYÉS SPÉ­CIAUX DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC À CO­LOGNE (AL­LE­MAGNE)

équipe de France s’est ré­con­ci­liée en par­tie avec elle-même. Contre les cham­pions du monde 2014, elle a su re­trou­ver du jeu, de la moelle et une va­rié­té dans ses at­taques mais elle n’a pas su al­ler au bout de son rêve, en ne par­ve­nant pas à ali­gner deux pé­riodes du même ton­neau. Elle pro­gresse en­fin mal­gré l'éga­li­sa­tion un peu amère dans le temps ad­di­tion­nel des hommes de Löw. « On était plus près de ga­gner, c’est donc une dé­cep­tion, ana­lyse Di­dier Des­champs. Mais je suis très fier de ce qu'ont réa­li­sé les joueurs. Ils ont été ca­pables de mettre en dif­fi­cul­té les Al­le­mands, grâce à beau­coup de vi­tesse et de jus­tesse tech­nique. La pres­ta­tion col­lec­tive est de très bonne fac­ture.»

Al­ter­nant les at­taques pla­cées et l’arme du contre, les Fran­çais ont réus­si à se mon­trer à la hau­teur de l’af­fiche et de l’évé­ne­ment. Avec une équipe très A’ mais qui pour­rait très bien être celle de la Coupe du monde – on se sou­vient de l’hé­ca­tombe avant l’Eu­ro 2016 –, les Bleus ont réus­si à com­bi­ner la so­li­di­té dé­fen­sive – sa­cré Umtiti ! – et les flèches of­fen­sives avec un Mar­tial re­trou­vé. Il au­ra man­qué de la consis­tance sur la du­rée et sans doute que les chan­ge­ments, in­hé­rents à ces matchs, ont per­tur­bé l'édi­fice.

Reste que le Man­cu­nien a mar­qué des points dans son duel à dis­tance avec Co­man sur ce ras­sem­ble­ment. Avec Mar­tial, La­ca­zette, au­teur d’un dou­blé et sor­ti sous l’ova­tion des 2 000 et quelques sup­por­teurs tri­co­lores, est l’autre grand ga­gnant. Il ne faut pas ou­blier non plus deux Bar­ce­lo­nais : Umtiti, qui peut per­tur­ber les convic­tions de Des­champs sur la paire Varane-Kos­ciel­ny, et Digne, dé­jà le meilleur joueur en Bul­ga­rie en oc­tobre, un soir où ça comp­tait. Alors qu'on en dou­tait jus­que­là, il y au­ra un match Kur­za­wa-Digne pour la place de ti­tu­laire au Mon­dial si Men­dy ne re­vient pas.

Il y a de la concur­rence presque par­tout : der­rière, au mi­lieu et de­vant, et c’est la très bonne nou­velle de ce ras­sem­ble­ment. No­vembre au­ra ain­si vu les Bleus gran­dir. Une sé­quence qui va comp­ter. « On a une marge de pro­gres­sion, conclut le sé­lec­tion­neur. L’équipe de France est com­pé­ti­tive. On est sur la bonne voie. »

« NO­VEMBRE AU­RA VU LES BLEUS GRAN­DIR. UNE SÉ­QUENCE QUI VA COMP­TER »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.