La voix du bi­tume

Le Parisien (Val d'Oise) - - FAIT DU JOUR - VINCENT MONGAILLARD

a, pour lui, un goût de fi­nale de Coupe du monde. « Oui, c’est l’évé­ne­ment de l’an­née, c’est une ex­ci­ta­tion ! » s’en­thou­siasme Sé­bas­tien Dath.

De 10 heures à 15 heures, pour la plus forte au­dience de l’an­née de Ra­dio Vin­ci Au­to­routes, le jour­na­liste de 34 ans dis­til­le­ra en di­rect de­puis le PC de Rueil-Mal­mai­son (Hautsde-Seine) ses in­fos tra­fic à des cen­taines de mil­liers d’au­to­mo­bi­listes bran­chés sur la fré­quence 107.7 et rou­lant sur le ré­seau du Grand Ouest. En plus des ra­len­tis­se­ments, la voix des quatre voies si­gna­le­ra des ac­cro­chages, rap­pel­le­ra — ce n’est pas une évi­dence pour tout le monde — qu’il faut rou­ler… à droite. Ou faire une pause toutes les deux heures et avant les dif­fi­cul­tés, au risque d’y res­ter blo­qué un cer­tain temps. « On n’est pas des gen­darmes, on ne donne pas d’ordres », pré­cise ce­lui qui a tous ses points sur son per­mis.

DES DRONES EN RENFORT

Au mi­cro dans le stu­dio, face à 17 écrans, il pour­rait même être ame­né à an­non­cer l’im­pen­sable. « On a dé­jà vu des ar­rêts pique-nique ou pi­pi sur la bande d’ar­rêt d’ur­gence », as­sure-t-il. Grâce aux tuyaux des pa­trouilleurs, des cap­teurs sur la chaus­sée, des drones qui, pour la pre­mière fois au­jourd’hui, sur­vo­le­ront cer­tains péages, ou de la « voiture tra­fic » mai­son se fau­fi­lant dans les bou­chons, il rend de pré­cieux ser­vices aux stres­sés du vo­lant. Il peut aus­si « sau­ver des vies » en si­gna­lant, par exemple, un vé­hi­cule… à contre­sens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.