Di­manche de vote san­glant

Un op­po­sant et un can­di­dat à la Cons­ti­tuante ont été abat­tus, hier.

Le Parisien (Val d'Oise) - - POLITIQUE - C.D.S.

DE LONGUES FILES d’at­tente bien sages de­vant les bu­reaux de vote… Voi­là pour les images ras­su­rantes dif­fu­sées hier sur les chaînes de té­lé­vi­sion vé­né­zué­liennes, contrô­lées par le pou­voir. Mais elles s’at­tar­daient moins sur les 230 000 sol­dats dé­ployés dans tout le pays pour faire ré­gner l’ordre et dis­sua­der les ma­ni­fes­tants de ve­nir per­tur­ber le scru­tin très contes­té. Le cli­mat qui ré­gnait hier pour dé­si­gner les fu­turs dé­lé­gués de l’As­sem­blée cons­ti­tuante vou­lue par un pré­sident Ma­du­ro en mode sur­vie a été, comme on s’y at­ten­dait, hy­per ten­du.

CINQ MA­NI­FES­TANTS ET UN MI­LI­TAIRE TUÉS

Le scru­tin, re­je­té par l’op­po­si­tion qui ré­clame le dé­part du pré­sident, a été émaillé de vio­lences : blo­cages de rues ou d’au­to­routes, af­fron­te­ments avec les forces de l’ordre, dont quatre membres ont été bles­sés hier dans la ca­pi­tale, Ca­ra­cas, par le jet d’un en­gin ex­plo­sif…

Plus dra­ma­tique en­core, un di­ri­geant de l’op­po­si­tion a été tué par balle à l’aube lors d’une ma­ni­fes­ta­tion contre la Cons­ti­tuante dans le Nord-Est du pays. Cinq ma­ni­fes­tants, dont deux ado­les­cents de 13 et 17 ans, et un mi­li­taire ont éga­le­ment trou­vé la mort dans l’Ouest. Un can­di­dat à la Cons­ti­tuante a été abat­tu chez lui, dans le Sud-Est, avant l’ou­ver­ture des bu­reaux de vote. Ce­la porte à près de 120 le nombre de vic­times of­fi­cielles de­puis le dé­but — il y a quatre mois — de la vague de pro­tes­ta­tion, qui prend le che­min d’une guerre ci­vile.

Le des­tin du Ve­ne­zue­la, ébran­lé par une crise éco­no­mique et sou­mis au chaos po­li­tique, ne tient plus qu’à un fil. Ma­du­ro, suc­ces­seur de Cha­vez en 2013, joue son va-tout avec ces élec­tions qui doivent lui mé­na­ger une As­sem­blée à sa main­du­rant un temps in­dé­ter­mi­né, et lui évi­ter une dé­faite cer­taine à la pré­si­den­tielle pré­vue en 2018. Plus de 80% des Vé­né­zué­liens désap­prou­ve­raient en ef­fet sa ges­tion du pays.

Ca­ra­cas (Ve­ne­zue­la), hier. 230 000 sol­dats ont été dé­ployés dans tout le pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.