Vendre qui et à quel prix ?

Le Parisien (Val d'Oise) - - FOOTBALL - RONAN FOLGOAS ET LAURENT PER­RIN

RÉ­ÉQUI­LI­BRER LA BA­LANCE des transferts et amor­tir le choc fi­nan­cier de l’ar­ri­vée de Ney­mar. Telle est la prio­ri­té du mois d’août pour An­te­ro Hen­rique, di­rec­teur spor­tif du PSG. Car le club pa­ri­sien de­vra pré­sen­ter à l’UEFA des comptes équi­li­brés à l’is­sue de la sai­son 2017-2018. Or, le ca­pi­taine de la Se­le­ção de­vrait re­pré­sen­ter à lui seul une charge fi­nan­cière sup­plé­men­taire d’en­vi­ron 100 M€ pour le club. Le PSG se re­trouve dans l’obligation de vendre. Pas­sage en re­vue des joueurs concer­nés.

MA­TUI­DI N’EST PAS EN­CORE FIXÉ

Le mi­lieu de ter­rain des Bleus est un can­di­dat na­tu­rel au dé­part. En fin de contrat en juin pro­chain, il n’a tou­jours pas pro­lon­gé et le club n’a rien fait ces der­nières se­maines pour l’y en­cou­ra­ger. Ce­la dit, il est tou­jours consi­dé­ré par Unai Eme­ry comme un joueur im­por­tant, fiable et fé­dé­ra­teur. Rem­pla­çant sa­me­di lors du Tro­phée des cham­pions, Ma­tui­di se sait dé­si­ré par la Ju­ven­tus Tu­rin, qui se­rait dis­po­sée à dé­bour­ser près de 20 M€. Mais Ma­tui­di a tou­jours rê­vé de l’An­gle­terre et pour­rait at­tendre que quelques pistes se concré­tisent. Une ren­contre, pré­vue cette se­maine entre son agent et Hen­rique, pour­rait per­mettre d’y voir plus clair.

DI MA­RIA, UN VRAI DI­LEMME

Par cer­tains cô­tés, l’Ar­gen­tin pré­sente le pro­fil du joueur à vendre pour le PSG. At­ta­quant gé­nial mais in­cons­tant, il touche le troi­sième plus gros sa­laire du club (1,05 M€ brut men­suels). L’ar­ri­vée de Ney­mar, avec le­quel il se­rait pour­tant par­fai­te­ment com­pa­tible, le ren­drait aus­si moins in­dis­pen­sable.

En­fin, son trans­fert rap­por­te­rait au moins 50 M€. Le Bar­ça a co­ché son nom pour suc­cé­der à Ney­mar en Ca­ta­logne et plu­sieurs clubs ita­liens sont à l’af­fût. D’un point de vue spor­tif, son dé­part consti­tue­rait une vraie perte pour Pa­ris.

LU­CAS DOIT SE FAIRE UNE RAI­SON

Au­teur d’une sai­son consis­tante l’an­née pas­sée, l’at­ta­quant de 24 ans rê­vait de re­trou­ver son vieil ami Ney­mar. Sa mise à l’écart sa­me­di lors du Tro­phée des cham­pions laisse peu de doutes sur son ave­nir à Pa­ris. Après quatre sai­sons au PSG, glo­ba­le­ment dé­ce­vantes, son trans­fert pour­rait rap­por­ter près de 30 M€. Des clubs ita­liens et turcs suivent son dos­sier.

AU­RIER AT­TEND QUE SON PRIX BAISSE

Son nom est ré­gu­liè­re­ment ci­té en An­gle­terre (Tot­ten­ham) ou en Ita­lie (In­ter Mi­lan). Mais son trans­fert, iné­luc­table de­puis l’ar­ri­vée de Da­ni Alves, n’est tou­jours pas ac­té. Le PSG n’a pas l’in­ten­tion de le bra­der et de­man­de­rait au­tour de 25 M€. Les clubs in­té­res­sés jouent la montre, conscients que son prix va bais­ser dans les pro­chaines se­maines. Du coup, ce dos­sier traîne tou­jours.

BEN AR­FA, JESÉ, KRYCHOWIAK… LA GRANDE BRA­DE­RIE ?

Le PSG doit trou­ver un point de chute à ces trois joueurs de­ve­nus in­dé­si­rables. Krychowiak garde une bonne cote en Es­pagne (Va­lence) et son pro­fil sé­duit éga­le­ment quelques clubs ita­liens de se­cond plan. Ce se­ra plus com­pli­qué pour Jesé, ache­té 25 M€ l’été der­nier et dont le sa­laire re­froi­dit tous les pré­ten­dants. Quant à Ha­tem Ben Ar­fa, il at­tend que le PSG lui paye sa der­nière an­née de contrat, soit 7 M€… Inen­vi­sa­geable pour les di­ri­geants pa­ri­siens qui es­pèrent le vendre. Les clubs turcs de Ga­la­ta­sa­ray et Fe­ner­bah­çe sont prêts à l’ac­cueillir.

Lu­cas, Ma­tui­di et Au­rier (de gauche à droite) font par­tie des joueurs dont le club pa­ri­sien pour­rait se sé­pa­rer afin d’amor­tir sur le plan fi­nan­cier l’ar­ri­vée de Ney­mar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.