Les rou­tiers re­mettent la pres­sion dès lun­di

Le Parisien (Val d'Oise) - - ÉCONOMIE - C.G.

L’ÉCHEC de la réunion jeu­di soir au mi­nis­tère des Trans­ports sur l’ap­pli­ca­tion de la loi Tra­vail a ren­for­cé la dé­ter­mi­na­tion des rou­tiers d’en dé­coudre avec le gou­ver­ne­ment. « Non seule­ment on n’a rien ob­te­nu de concret, mais on a ap­pris avec stu­peur que les or­don­nances al­laient im­pac­ter les frais de route », s’of­fusque Jé­rôme Vé­ri­té, de la CGTT­ran­sports. Des opé­ra­tions de trac­tages et des ac­tions sont pré­vues lun­di, ain­si qu’une in­ter­syn­di­cale qui se réuni­ra à Pa­ris à 14 heures. Toutes les or­ga­ni­sa­tions pa­tro­nales du trans­port, de leur cô­té, se réuni­ront aus­si lun­di. « Ils ont très peur que cette his­toire de frais de route mettent le feu », dit une source. Une nou­velle réunion entre les syndicats de rou­tiers et la mi­nistre des Trans­ports, Eli­sa­beth Borne, est pré­vue mer­cre­di.

Bru­no Le Maire, a an­non­cé hier à Va­len­ciennes (Nord) qu’il pren­drait la di­rec­tion du Co­mi­té na­tio­nal de sui­vi des en­ga­ge­ments de Sie­mens vis-à-vis d’Al­stom, dans le cadre de la fu­sion des groupes fer­ro­viaires. Il a pro­mis, sur BFM, qu’il n’y au­ra « au­cune sup­pres­sion d’em­plois en France ».

a ou­vert hier la porte à des né­go­cia­tions sur le pro­jet de ra­chat de l’en­seigne par le grou­pe­ment les Mous­que­taires. La pro­cé­dure en ré­fé­ré lan­cée par le co­mi­té cen­tral d’en­tre­prise pour­rait être sus­pen­due.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.