VU HIER

Le Parisien (Val d'Oise) - - LOISIRS ANNONCES - STÉ­PHA­NIE GUERRIN

TF 1, 23 H 15. Tous en pleurs, des jaunes aux rouges, des jeunes aux an­ciens, des hommes aux femmes. Chaque an­née, dans « Koh-Lan­ta », le coup de té­lé­phone aux fa­milles, ga­gné à l’is­sue d’un jeu de con­fort, donne lieu à l’épi­sode le plus la­cry­mal de la sai­son. Hier soir, le sable de la plage des jaunes ga­gnants a bu d’in­nom­brables larmes d’émotion au mo­ment des fa­meux ap­pels. Ce­lui des rouges en a épon­gé au­tant, mais de dé­cep­tion. Cer­tains té­lé­spec­ta­teurs jugent ces mo­ments pé­nibles, cruels, tein­tés d’un voyeu­risme mal­sain. Mais nous, an­née après an­née, on en est tout cham­bou­lés, pleu­rant comme une ma­de­leine sur notre ca­na­pé. En re­vanche, le dé­part de la jeune May, éli­mi­née par ses ca­ma­rades jaunes, a lais­sé les yeux secs.

MA­NU PAYET ANI­ME­RA LES CÉSARS

C’est Ma­nu Payet qui pré­sen­te­ra les Césars sur Ca­nal +, le 2 mars pro­chain. Le co­mé­dien, réa­li­sa­teur et hu­mo­riste de 41 ans ani­me­ra la cé­ré­mo­nie en di­rect de la salle Pleyel. Les pro­chains mois s’an­noncent donc char­gés pour le Réu­nion­nais, qui pré­sen­te­ra à par­tir du 4 oc­tobre son nou­veau one-man-show, « Em­ma­nuel », au Théâtre de l’OEuvre à Pa­ris. Et qui se­ra, cinq jours après les Césars, à l’af­fiche de « Bu­da­pest », une co­mé­die dé­li­rante sur des en­ter­re­ments de vie de gar­çon pas très ca­tho­liques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.