La taxe que Ber­cy traîne comme un bou­let

Le Parisien (Val d'Oise) - - FAIT DU JOUR -

10 mai 2012

La Cour de jus­tice eu­ro­péenne in­va­lide le ré­gime d’im­po­si­tion fran­çais des OPCVM*, un conten­tieux hé­ri­té du quin­quen­nat de Ni­co­las Sar­ko­zy. L’Etat doit rem­bour­ser 4,5 Mds€.

Eté 2012

Pour com­pen­ser le manque à ga­gner, le gou­ver­ne­ment de Jean-Marc Ay­rault ins­taure une taxe à 3 % sur les di­vi­dendes des en­tre­prises.

Fin 2016

2 545 ré­cla­ma­tions ont été dé­po­sées par des en­tre­prises, pour un mon­tant de 2,5Mds€ de droits contes­tés. Fin 2017, on en re­cen­sait 6 388 pour 7,9 Mds€.

6 oct. 2017

En s’ap­puyant sur une dé­ci­sion de la Cour de jus­tice eu­ro­péenne en mai, le Conseil consti­tu­tion­nel in­va­lide la taxe à 3 %. Avec les in­té­rêts mo­ra­toires, l’Etat doit rendre près de 10 Mds€.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.