L’usine de trai­te­ment des dé­chets du fu­tur

Trans­for­mer du car­bone en oxy­gène, dé­ve­lop­per de l’hy­dro­gène à par­tir d’or­dures… Suez a lan­cé hier la mo­der­ni­sa­tion de son usine d’in­ci­né­ra­tion. Un pro­jet à 1 Md€ sur vingt ans.

Le Parisien (Val d'Oise) - - LA UNE - PAR AGNÈS VIVES DANS LE VAL-DE-MARNE @Vi­ve­sAgnes

grâce à nos dé­chets, on pou­vait mieux res­pi­rer, rou­ler propre, se chauf­fer et mieux man­ger ? C’est le pa­ri que fait Suez sur son site de trai­te­ment des dé­chets à Cré­teil (Val-de-Marne). Hier, l’ex­pert mon­dial a si­gné le lan­ce­ment d’un pro­jet in­dus­triel pha­rao­nique pour mo­der­ni­ser son usine d’in­ci­né­ra­tion Va­lo’Marne. L’idée ? « Bâ­tir une ins­tal­la­tion exem­plaire ré­so­lu­ment tour­née vers l’ave­nir, vers la tran­si­tion éco­lo­gique et les fu­tures res­sources », dé­crit Jean-Louis Chaus­sade, pa­tron de Suez. Une af­faire conclue après trois ans de né­go­cia­tions, dans le cadre du re­nou­vel­le­ment du contrat de dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic de près de 1 Md€ sur vingt ans. « C’est le plus gros pro­jet in­dus­triel de ces vingt der­nières an­nées en Ile-deF­rance, am­bi­tieux et in­no­vant », se fé­li­ci­tait le maire PS de Cré­teil, Laurent Ca­tha­la, il y a quelques jours. Les pre­mières ins­tal­la­tions se­ront opé­ra­tion­nelles d’ici à 2023.

I LE CAR­BONE DE­VIENT OXY­GÈNE

Une « pre­mière mon­diale », as­sure Suez. Un puits de car­bone va être ins­tal­lé à cô­té du site. Pié­gé, le CO2 des fu­mées in­dus­trielles va être trans­for­mé en oxy­gène grâce à des mi­croalgues. Ce pro­cé­dé, ima­gi­né par la start-up bor­de­laise Fer­men­talg, per­met de pu­ri­fier l’air ur­bain. Une ré­ponse à une lourde pré­oc­cu­pa­tion en Ile-de-France qui in­té­resse dé­jà la Ville de Pa­ris. Le C02 des fu­mées pour­ra aus­si être va­lo­ri­sé et conver­ti en bio­mé­thane pour ali­men­ter le ré­seau de gaz de ville.

I DE L’HY­DRO­GÈNE POUR ROU­LER PROPRE

De l’élec­tri­ci­té pro­duite par les dé­chets va être trans­for­mée, en par­te­na­riat avec Air li­quide, en hy­dro­gène. « Ici, nous vou­lons créer un hub de dis­tri­bu­tion pour l’en­semble des sta­tions de re­charge de la ré­gion pa­ri­sienne », ex­plique Air li­quide. Deux sta­tions de re­charge sont dé­jà en fonc­tion, à Pa­ris, à l’aé­ro­port d’Or­ly, et une pro­chaine doit dé­mar­rer près de Ver­sailles (Yve­lines).

I TOU­JOURS PLUS DE CHAUF­FAGE UR­BAIN

Une nou­velle ligne va être construite pour trai­ter en­core plus de dé­chets. Un in­ves­tis­se­ment de 130 M€ qui de­vrait oc­cu­per 260 em­plois di­rects et in­di­rects. Ain­si, à par­tir de 2023, 345 000 t de dé­chets se­ront triés par an. Ces dé­chets trans­for­més en élec­tri­ci­té ou en chauf­fage per­met­tront au to­tal d’éclai­rer 34 000 foyers et d’en chauf­fer 37 000, entre Cré­teil, Vitry dans le Val-de­Marne et jus­qu’à Pa­ris. Et, atout non né­gli­geable : la taxe sur les or­dures mé­na­gères va bais­ser de 40 € la tonne.

I DES TO­MATES MADE IN CRÉ­TEIL

Aux portes de Pa­ris, Suez a ima­gi­né dé­ployer une serre d’agri­cul­ture ur­baine sur 4 500 m², chauf­fée grâce à la cha­leur in­uti­li­sée four­nie par l’usine. Une cen­taine de tonnes de to­mates pour­ront être pro­duites par an et dis­tri­buées en cir­cuits courts.

I 300 EM­PLOIS EN IN­SER­TION

Le site de Cré­teil va ain­si ser­vir d’« ac­cé­lé­ra­teur de l’em­ploi lo­cal ». C’était une clause im­po­sée. En vingt ans, 300 em­plois di­rects et in­di­rects se­ront ou­verts à des per­sonnes en in­ser­tion, sur le site (conduc­teurs de fours, pour la lo­gis­tique, la ma­nu­ten­tion ou en­core la pré­pa­ra­tion des cha­riots de col­lecte), mais aus­si au ni­veau de la sous-trai­tance.

de Ro­dez res­tent fermes. Hier, ils ont es­ti­mé que « rien n’est réuni pour en­ta­mer des né­go­cia­tions ». La di­rec­tion du groupe leur pro­pose de si­gner, avant avril, un ac­cord de com­pé­ti­ti­vi­té en contre­par­tie d’un in­ves­tis­se­ment de mo­der­ni­sa­tion du site. Les sa­la­riés se­ront pro­chai­ne­ment con­sul­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.