De plus en plus d’en­seignes équi­pées

Le Parisien (Val d'Oise) - - ÉCONOMIE - BO­RIS CASSEL

un cen­time sur son suc­cès. Au­jourd’hui, tout le monde se l’ar­rache. Lan­cée en 2013, l’ap­pli­ca­tion de paie­ment Ly­dia a dou­blé le nombre de ses uti­li­sa­teurs sur l’an­née 2017. Ils sont dé­sor­mais 1,4 mil­lion. « Et les tran­sac­tions ont tri­plé sur la même pé­riode », pré­cise Cy­ril Chiche, le patron de cette star­tup ba­sée dans le Sen­tier (Pa­ris IIe), qui em­ploie une qua­ran­taine de sa­la­riés.

L’idée de dé­part ? Rem­pla­cer votre carte ban­caire, votre ché­quier et votre ar­gent li­quide et vous per­mettre de payer par­tout de­puis votre smart­phone, gra­tui­te­ment et en temps réel. Les as­so­cia­tions étu­diantes ont ra­pi­de­ment adhé­ré (lire ci-des­sus) à cette tech­no­lo­gie qui ne né­ces­site pas de coû­teux « ter­mi­nal de paie­ment » (une ma­chine à carte ban­caire). Autre rai­son du suc­cès chez les jeunes, la pos­si­bi­li­té de de­man­der un rem­bour­se­ment à un de ses amis de ma­nière ins­tan­ta­née après, par exemple, une sor­tie.

Le com­merce tra­di­tion­nel aus­si se laisse sé­duire. Fran­prix a équi­pé 400 ma­ga­sins avec Ly­dia. Cdis­count et la marque Un­diz s’y conver­tissent.

Ly­dia se ré­mu­nère avec une com­mis­sion de 0,7 à 1,5 % sur tous les paie­ments réa­li­sés. Et la start-up a un autre atout : son ap­pli donne ac­cès à Apple Pay, que votre banque adhère ou non à la tech­no­lo­gie de la marque à la pomme. cherchent leurs pièces. Mais leur té­lé­phone, ils l’ont tou­jours à la main ! C’est donc beau­coup plus ra­pide. Au­jourd’hui, 70 % de nos clients, étu­diants ou non, paient avec Ly­dia. » Une ten­dance qui n’est pas près de s’ar­rê­ter. « C’est un ef­fet de chaîne, avoue Cassandre. A chaque fois qu’une per­sonne de mon ré­per­toire ins­talle Ly­dia, je suis pré­ve­nue. » Pour Be­chir et Ni­co­las, même point de dé­part. On les a tous deux in­ci­tés à té­lé­char­ger l’ap­pli en pro­po­sant de les rem­bour­ser via Ly­dia. « Je n’ai pas peur de payer avec Ly­dia car mes amis n’ont ja­mais eu d’an­té­cé­dents et j’uti­lise l’ap­pli uni­que­ment pour des pe­tites sommes », af­firme Be­chir. Pour Cassandre, Ly­dia n’est pas plus ris­qué que le paie­ment sans contact : « Là, on te de­mande au moins un mot de passe. » Tous sont una­nimes : payer par cash ou par chèque est de­ve­nu has been…

les ser­vices de l’Etat sont vi­sés par une plainte de l’as­so­cia­tion An­ti­cor, pour avoir fait preuve de né­gli­gence en re­non­çant au bé­né­fice d’au moins 350 M€ au mo­ment de la prise de contrôle d’Al­stom par l’al­le­mand Sie­mens.

se­rait en me­sure de pro­duire et de consom­mer un gaz 100 % re­nou­ve­lable, is­su de res­sources na­tu­relles, en 2050, se­lon une étude de l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe).

a ten­té hier de mi­no­rer un rap­port sur la si­tua­tion éco­no­mique du pays après sa sor­tie de l’Union eu­ro­péenne, ta­blant sur une baisse de la crois­sance de 2 % à 8 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.