L’étude qui sème le trouble sur l’e-ci­ga­rette

Va­po­ter pour­rait ac­croître le risque de can­cers. Des pneu­mo­logues montent au créneau.

Le Parisien (Val d'Oise) - - SOCIÉTÉ - ELSA MA­RI

contro­ver­sée qui laisse pen­ser que l’e-ci­ga­rette est plus no­cive qu’on ne le pen­sait. Et qui re­bat les cartes du dé­bat. Se­lon une étude pré­li­mi­naire de la fa­cul­té de mé­de­cine de l’uni­ver­si­té de New York (EtatsU­nis) réa­li­sée sur des sou­ris et des cel­lules hu­maines en la­bo­ra­toire, « la fu­mée d’e-ci­ga­rette pour­rait ac­croître le risque de can­cers et de ma­la­dies car­diaques ».

Pen­dant douze se­maines, des ron­geurs ont été ex­po­sés à une forte va­peur de ni­co­tine équi­va­lente en dose et en du­rée à dix an­nées de ci­ga­rette élec­tro­nique chez des hu­mains. Ré­sul­tat, les scien­ti­fiques ont dé­ce­lé des dom­mages dans l’ADN des cel­lules des pou­mons, de la ves­sie et du coeur des sou­ris, ain­si qu’une baisse du ni­veau de pro­téines ré­pa­ra­trices des cel­lules dans ces or­ganes par rap­port à un autre groupe de ron­geurs qui avaient, eux, in­ha­lé de l’air fil­tré. Des ef­fets no­cifs ont aus­si été consta­tés sur les cel­lules hu­maines ex­po­sées à de la ni­co­tine et à un dé­ri­vé can­cé­ro­gène. De quoi dé­cou­ra­ger les an­ciens fu­meurs et nou­veaux va­po­teurs qui sont plus de 2 mil­lions en France.

DES MÉ­DE­CINS S’INSURGENT

Ber­trand Daut­zen­berg, le cé­lèbre ta­ba­co­logue de l’hô­pi­tal de la Sal­pê­trière, à Pa­ris, rap­pelle que les cher­cheurs parlent « d’une hy­po­thèse à confir­mer » et tacle « l’ex­po­si­tion très dense des sou­ris au va­po­tage, loin de la réa­li­té ». Il rap­pelle que, certes, la ni­co­tine est ir­ri­tante mais que « l’e-ci­ga­rette en contient 4 à 5 fois moins ». Le pro­fes­seur met aus­si en garde contre les fausses conclu­sions qui cir­culent sur cette étude : « At­ten­tion, elle ne va pas contre l’idée que l’e-ci­ga­rette reste moins no­cive que le ta­bac. Elle dit que ce n’est pas un pro­duit par­fai­te­ment sain, ce qui est vrai. » Le pneu­mo­logue Alexandre Du­guet, lui, fus­tige cette étude qui « sème le doute » : « Même pas peur ! Le va­po­tage n’est pas dan­ge­reux tant qu’il n’y a pas de preuve. Je n’ai ja­mais vu un ma­lade. » Ré­vol­té, il alerte les fu­meurs : « Le ta­bac, c’est 1 mil­liard de morts au XXIe siècle et 78 000 cer­cueils chaque an­née en France, l’équi­valent du Stade de France. Com­ment se fait-il que ce­la soit en­core au­to­ri­sé ? Suis-je le seul à le dire ? »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.