Les dé­pu­tés pré­parent la ren­trée

La re­prise des tra­vaux par­le­men­taires n’au­ra lieu que le 25 sep­tembre, en ses­sion ex­tra­or­di­naire. Et pour­tant, cer­tains dé­pu­tés sont dé­jà à pied d’oeuvre.

Le Parisien (Yvelines) - - POLITIQUE - PAR

CE N’EST évi­dem­ment pas l’ef­fer­ves­cence des grands jours mais n’en dé­plaise aux es­prits cha­grins qui aiment bro­car­der leur ab­sen­téisme ou leur manque de pro­fes­sion­na­lisme, nombre de dé­pu­tés, à un mois de l’ou­ver­ture of­fi­cielle des tra­vaux par­le­men­taires, sont dé­jà à la tâche. Et dans la salle des Qua­treCo­lonnes, la grande an­ti­chambre de l’hé­mi­cycle, c’est un bal­let de quelques di­zaines de dé­pu­tés de re­tour de va­cances qui se joue. La plu­part sont des élus de cir­cons­crip­tions pa­ri­siennes ou proches de la ca­pi­tale. Beau­coup sont des In­sou­mis ou des Mar­cheurs.

« En tant que groupe ma­jo­ri­taire, nous sommes nom­breux à avoir des fonc­tions au sein de com­mis­sions et c’est sou­vent à ce titre que nous de­van­çons l’ap­pel », ex­plique Pierre Per­son. Ce dé­pu­té LREM de Pa­ris, membre de la com­mis­sion des Fi­nances, pré­pare ain­si un rap­port spé­cial sur des ins­ti­tu­tions cultu­relles.

Son col­lègue, Ga­briel At­tal (Hauts-de-Seine), 28 ans comme lui, a une mis­sion plus po­li­tique. « Je dois faire en sorte que la ren­trée sco­laire se passe bien et que les pro­jets por­tés par JeanMi­chel Blanquer, le mi­nistre de l’Edu­ca­tion, soit bien com­pris par l’opi­nion pu­blique », sou­ligne le jeune ma­cro­niste. Au­rore Ber­gé (Yve­lines), outre ses fonc­tions de porte-pa­role du groupe à l’As­sem­blée, doit plan­cher sur les re­la­tions écoles-pa­rents d’élèves. Tan­dis que Pieyre-Alexandre An­glade (re­pré­sen­tant des Fran­çais de l’étran­ger) est ve­nu de Bruxelles pour as­sis­ter à la Confé­rence des am­bas­sa­deurs qui s’est te­nue mar­di à l’Ely­sée.

« En fait, nous pré­pa­rons tous la ren­trée », ré­sume Jean-Marc Zu­le­si, « mon­té » des Bou­ches­du-Rhône pour ré­di­ger ses fu­tures « ques­tions au gou­ver­ne­ment » et mettre en forme les té­moi­gnages gla­nés dans sa cir­cons­crip­tion pen­dant ses « va­cances » et qu’il compte bien ré­per­cu­ter au­près des mi­nistres concer­nés.

UN CALME PRO­PICE À LA RÉ­FLEXION

Chez les In­sou­mis, la ren­trée se­ra so­ciale et dé­ci­dé­ment of­fen­sive. Dans la cha­leur de son bu­reau, Alexis Cor­bière (Seine-SaintDe­nis), tou­jours en quête d’une per­ma­nence à Mon­treuil, prend contact avec les syn­di­cats et les as­so­cia­tions de pa­rents d’élèves pour « trou­ver les bons ar­gu­ments à op­po­ser aux pro­jets gou­ver­ne­men­taux ».

Ailleurs, les rangs sont plus clair­se­més. Chez les Construc­tifs, Yves Jé­go (Seine-et- Marne) se penche sur ses fu­tures pro­po­si­tions de lois. « L’am­biance est plus calme et se prête à la ré­flexion. Je peux peau­fi­ner mes textes sur le vote blanc et sur les me­nus vé­gé­ta­riens dans les can­tines. » Pierre-Yves Bour­na­zel concocte, lui, un rap­port sur la lutte contre les dis­cri­mi­na­tions dans le sport et les as­so­cia­tions.

A gauche, on croise le so­cia­liste Oli­vier Faure (pré­sident du groupe Nou­velle Gauche) ou en­core Guillaume Ga­rot (Mayenne). A droite, les Républicains Guillaume Lar­ri­vé (Haut-Rhin) et Da­mien Abad (Ain) se sentent bien seuls. Quant au FN, il est « dans une si­tua­tion d’at­tente », sou­pire Sé­bas­tien Che­nu (Nord), l’un des seuls fron­tistes à avoir re­joint la ca­pi­tale, Ma­rine Le Pen se ré­ser­vant pour sa ren­trée à Bra­chay (Haute-Marne) le 9 sep­tembre. « Comme nous n’avons pas de groupe par­le­men­taire, pour­suit Sé­bas­tien Che­nu, nous n’avons re­çu au­cune convo­ca­tion de la part de la pré­si­dence de l’As­sem­blée, au­cun ordre du jour ni pro­po­si­tion de tra­vail. L’in­for­ma­tion cir­cule dé­ci­dé­ment très mal dans cette mai­son. » La ré­forme de l’As­sem­blée que s’ap­prête à mettre sur le mé­tier Fran­çois de Ru­gy, son pré­sident, de­vrait per­mettre d’y re­mé­dier.

As­sem­blée na­tio­nale, hier. Alexis Cor­bière, dé­pu­té la France In­sou­mise de Seine-Saint-De­nis, ai­guise les ar­gu­ments qu’il op­po­se­ra aux pro­jets gou­ver­ne­nen­taux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.