LA PO­LI­TIQUE

Le Parisien (Yvelines) - - POLITIQUE -

Re­gret­tez-vous que Ma­cron se soit mis à dos les mi­li­taires après le dé­part du chef d’Etat­ma­jor des ar­mées ? Je me suis ex­pri­mé à plu­sieurs re­prises sur le su­jet. Il n’y a pas de ma­laise dans les ar­mées à ma connais­sance. Votre suc­ces­seur n’est pas un poids lourd po­li­tique tel que vous l’étiez vous-même... Vous avez l’im­pres­sion que j’étais un poids lourd po­li­tique en 2012 ? ! On a même écrit que j’étais « l’in­con­nu de Brienne » ! Mais vous étiez proche de Fran­çois Hol­lande… C’est la guerre qui m’a les­té. Flo­rence Par­ly est une bonne mi­nistre des Ar­mées. Com­ment éva­lue-t-on une bonne mi­nistre de la Dé­fense ? A sa ca­pa­ci­té à vendre des Ra­fale ? Non. Etre en si­tua­tion de ré­pondre aux de­mandes du chef de l’Etat, et avoir la confiance des ar­mées. Elle l’au­ra. Cette « Ré­pu­blique ma­cro­nienne », com­ment fonc­tionne-t-elle ? Les com­men­ta­teurs ou­blient com­plè­te­ment ce qui s’est pas­sé : un tsu­na­mi po­li­tique. Il y a l’ap­pa­ri­tion d’une nou­velle force, par­fai­te­ment in­at­ten­due, avec des gens qui n’avaient ja­mais tra­vaillé en­semble et qui n’avaient pas la même culture po­li­tique. Et ils sont por­tés par le peuple. Mais il faut leur lais­ser le temps. Ce pro­ces­sus est en cours de struc­tu­ra­tion. Et qu’on juge le pré­sident et le gou­ver­ne­ment aux actes ! Hol­lande ou Jup­pé cri­tiquent parce qu’ils sont ai­gris ? Ils n’ont peut-être pas in­té­gré l’am­pleur de la trans­for­ma­tion qui s’est opé­rée de­puis le 23 avril.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.