Le cli­to­ris a en­fin droit de ci­té

Un livre de SVT de 4e, classe de col­lège où la re­pro­duc­tion est au pro­gramme, re­pré­sente l’ap­pa­reil gé­ni­tal fé­mi­nin dans sa glo­ba­li­té. Une pre­mière !

Le Parisien (Yvelines) - - SOCIÉTÉ - AN­NICK ZIANI, DI­REC­TRICE ÉDITORIALE AUX ÉDI­TIONS MAGNARD PAR CH­RIS­TINE MATEUS

À LA PAGE 207 du ma­nuel sco­laire de sciences et vie de la terre (SVT) aux Edi­tions Magnard, une ré­vo­lu­tion dis­crète est en marche… Pour la pre­mière fois en France, des col­lé­giens de 4e ver­ront re­pré­sen­té, dans sa glo­ba­li­té, l’ap­pa­reil gé­ni­tal fé­mi­nin dans le cha­pitre dé­dié à la re­pro­duc­tion et la sexua­li­té, de­puis des an­nées au pro­gramme de cette classe.

Pour cette ren­trée, un or­gane jusque-là sno­bé y fait son ap­pa­ri­tion, cor­rec­te­ment illus­tré dans une coupe ana­to­mique : le cli­to­ris. « En­fin ! » sa­lue le col­lec­tif de pro­fes­seurs et d’édi­teurs SVT Ega­li­té, qui vise à par­ta­ger des ou­tils pour un en­sei­gne­ment non dis­cri­mi­nant. Ne cher­chez pas ailleurs. Du cô­té de Be­lin, Bor­das, Di­dier, Na­than, Ha­chette et Le­li­vres­co­laire.fr, des des­sins in­cor­rects sub­sistent. L’or­gane y est sou­vent re­pré­sen­té par un point lors­qu’il n’a pas car­ré­ment dis­pa­ru des ra­dars.

« D’APRÈS NOS ES­TI­MA­TIONS, 20 % DES EN­FANTS AU­RONT CE MA­NUEL ENTRE LES MAINS »

« C’est à pe­tits pas que les choses avancent, mais elles avancent ! Il faut hélas le dire vite, car de tous les nou­veaux ma­nuels, un seul a mis à jour son sché­ma », dé­plore le col­lec­tif dans un long post sur Fa­ce­book. C’est la fin d’un ta­bou ana­to­mique qui au­ra du­ré un siècle. Avant ce­la, il était en ef­fet bien pré­sent dans les en­cy­clo­pé­dies mé­di­cales et autres trai­tés d’ana­to­mie. Mais sa fonc­tion ex­clu­si­ve­ment dé­diée au plai­sir le rend sus­pect, voire dan­ge­reux (voir en­ca­dré). Il ne joue au­cun rôle dans la re­pro­duc­tion ? Alors, il dé­gage…

Du cô­té des Edi­tions Magnard, on semble as­sez sur­pris. « Nous ne pen­sions pas être les seuls », pré­cise An­nick Ziani, di­rec­trice éditoriale pour le se­con­daire. A l’ori­gine, la dé­marche n’est pas mi­li­tante, mais « nous sommes con­tents et fiers », re­con­naît-elle. A l’oc­ca­sion d’une re­fonte des pro­grammes, de nou­veaux des­si­na­teurs ont été sol­li­ci­tés pour une ré­ac­tua­li­sa­tion des ou­vrages, dont la der­nière date de 2008. Or, de­puis, les tra­vaux de la gy­né­co­logue Odile Buis­son ont mis en lu­mière la struc­ture glo­bale du cli­to­ris dans les an­nées 2000 et la cher­cheuse en so­cio­lo­gie Odile Fillod a créé le pre­mier mo­dèle 3D du cli­to­ris en août 2016.

« Nous sommes très vi­gi­lants sur la ri­gueur scien­ti­fique, et ce pour tous les su­jets. D’après nos es­ti­ma­tions, 20 % des en­fants au­ront ce ma­nuel entre les mains », an­nonce An­nick Ziani. Ga­geons que grâce à cet ou­vrage, les chiffres du pro­chain rap­port du Haut Con­seil à l’éga­li­té entre les femmes et les hommes re­la­tif à l’édu­ca­tion à la sexua­li­té, chan­ge­ront. Ce­lui de juin 2016 re­le­vait cette si­tua­tion si­dé­rante : « Les jeunes, et en par­ti­cu­lier les filles, mé­con­naissent leur corps, et le plai­sir fé­mi­nin reste ta­bou : 84 % des filles de 13 ans ne savent pas com­ment re­pré­sen­ter leur sexe alors qu’elles sont 53 % à sa­voir re­pré­sen­ter le sexe mas­cu­lin, et une fille de 15 ans sur quatre ne sait pas qu’elle a un cli­to­ris. »

Pour la pre­mière fois en France, un ma­nuel sco­laire montre l’ap­pa­reil gé­ni­tal fé­mi­nin sans ou­blier le cli­to­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.