San­glant Jae­na­da

Le Parisien (Yvelines) - - LOISIRS -

LE CÉ­LÈBRE ins­pec­teur Co­lum­bo fai­sait tou­jours al­lu­sion à sa femme. Le Co­lum­bo de la lit­té­ra­ture, alias Phi­lippe Jae­na­da, dé­sor­mais spé­cia­li­sé dans l’en­quête cri­mi­nelle de­puis « Su­lak » et « la Pe­tite Fe­melle », est fian­cé aux pa­ren­thèses. Ce sont ses clins d’oeil, dé­tails bio­gra­phiques ou chutes de tis­su ro­ma­nesque qu’il ne se ré­sout pas à je­ter. Son der­nier ro­man, « la Serpe », qui ra­conte la vie de Georges Ar­naud, l’au­teur du « Sa­laire de la peur », ac­cu­sé du triple meurtre — à la serpe — com­mis sur son père, sa tante et la bonne dans le châ­teau fa­mi­lial, près de Pé­ri­gueux, avant d’être ac­quit­té faute de preuves, n’échappe pas à ce sa­vou­reux tic. Pour le reste et pour al­ler droit au but, si Jae­na­da a consa­cré plus de 600 pages pal­pi­tantes au des­tin haut en cou­leur de l’écri­vain-aven­tu­rier, c’est qu’il a eu l’in­time convic­tion que le meur­trier n’est pas ce­lui qu’on croit. D’où ses tran­chantes conclu­sions.

« La Serpe », de Phi­lippe Jae­na­da, Ed. Jul­liard, 648 p., 23 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.