“IL Y A TROP DE FES­TI­VALS

Le Parisien (Yvelines) - - LOISIRS -

Luc Bar­ruet, fon­da­teur de So­li­days la sai­son en juin. Son fes­ti­val a pour­tant vu son af­fluence grim­per de 50 % l’an der­nier et en­core 20 % cette an­née en dé­mé­na­geant au bois de Vin­cennes. « Oui, mais un fes­ti­val com­plet peut être dé­fi­ci­taire si ses coûts sont trop im­por­tants, rap­pelle-t-elle. La carte est belle, mais dans quatre ans, il y au­ra peut-être eu des morts… »

LES GÉANTS AMÉ­RI­CAINS DÉ­BARQUENT

Ma­rie Sa­bot fait al­lu­sion à l’ar­ri­vée à Pa­ris des deux plus grands or­ga­ni­sa­teurs mon­diaux de fes­ti­vals et pro­duc­teurs d’ar­tistes. Live Na­tion qui, après avoir im­por­té le fes­ti­val mé­tal Down­load, a créé une ver­sion fran­çaise du my­thique Lol­la­pa­loo­za amé­ri­cain fin juillet. Et c’est son grand ri­val, AEG, or­ga­ni­sa­teur entre autres du bar­num ca­li­for­nien Coa­chel­la, que Mat­thieu Pi­gasse fait en­trer au ca­pi­tal de Rock en Seine pour don­ner un se­cond souffle à l’évé­ne­ment et faire re­ve­nir les stars de pre­mier plan.

En at­ten­dant, Live Na­tion a réus­si l’im­plan­ta­tion du Lol­la­pa­loo­za,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.