« Il y a des éco­no­mies à réa­li­ser »

Le Parisien (Yvelines) - - FAIT DU JOUR - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR Y.J.

Eric Woerth,

DÉ­PU­TÉ LR DE L’OISE, PRÉ­SIDENT DE LA COM­MIS­SION DES FI­NANCES DE L’AS­SEM­BLÉE NA­TIO­NALE

« OUI, IL Y A DES MARGES d’éco­no­mie à réa­li­ser, même si elles ont com­men­cé à l’être sous les man­dats de Ré­my Pflim­lin et ac­tuel­le­ment de Del­phine Er­notte. Le pro­blème de France Té­lé­vi­sions, c’est avant tout l’in­ca­pa­ci­té de l’Etat à dé­ter­mi­ner les prio­ri­tés, et à don­ner des ob­jec­tifs clairs et du­rables : on de­mande à France Té­lé­vi­sions tout et son contraire, de s’adres­ser à tous les pu­blics en même temps… Si l’on veut que le groupe se re­struc­ture vrai­ment, il ne faut pas re­fu­ser de faire face au moindre blo­cage ! La si­tua­tion ac­tuelle né­ces­site un Etat qui soit prêt à af­fron­ter une crise so­ciale au sein de France Té­lé­vi­sions. Si l’on consi­dère qu’il y a eu une sous-pro­duc­ti­vi­té, il faut en ti­rer les consé­quences.

» Mais, en­core une fois, c’est d’abord le rôle de l’ac­tion­naire, de l’Etat, de dé­fi­nir ce que doit être un groupe pu­blic. Il faut, se­lon moi, al­ler jus­qu’au bout de l’ab­sence de pu­bli­ci­té, y com­pris en jour­née, pas seule­ment le soir. Cette me­sure de­vait être com­pen­sée par la taxe sur la té­lé­pho­nie mo­bile, créée spé­cia­le­ment pour ce­la. Or, dans le pro­jet de loi de fi­nance 2018 , 86 mil­lions sont des­ti­nés à l’au­dio­vi­suel pu­blic alors que 212 mil­lions sont re­ver­sés au bud­get gé­né­ral de l’Etat. Il va donc s’oc­troyer les deux tiers de la taxe. C’est scan­da­leux ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.