Et si France 4 et France Ô dis­pa­rais­saient

Le Parisien (Yvelines) - - FAIT DU JOUR -

PAR­MI LES PISTES évo­quées par le rap­port confi­den­tiel du mi­nis­tère de la Culture, l’une évoque la dis­pa­ri­tion de France Ô et le bas­cu­le­ment sur In­ter­net de France 4. Deux chaînes aux très faibles au­diences, 0,8 % pour la pre­mière, en queue de clas­se­ment sur la TNT, 1,9 % pour la se­conde, en lé­gère re­mon­tée de­puis deux ans. Peut-on vrai­ment se pas­ser de la chaîne des Ul­tra­ma­rins ? En réa­li­té, ces der­niers re­gardent sur­tout leurs té­lés vrai­ment lo­cales, Gua­de­loupe 1re, Réunion 1re, Guyane 1re… qui font aus­si par­tie du groupe France Té­lé­vi­sions. Et beau­coup de leurs pro­grammes sont même pro­duits par France Ô.

Se­lon plu­sieurs ex­perts, fer­mer la chaîne, qui ne compte qu’une qua­ran­taine de sa­la­riés, ne per­met­trait pas de réa­li­ser des éco­no­mies, à moins de ne plus pro­duire ces pro­grammes lo­caux très sui­vis… Quant à France 4, spé­cia­li­sée dans la jeu­nesse, elle a une mis­sion peu connue du pu­blic : fi­nan­cer la fi­lière de l’ani­ma­tion fran­çaise. Un peu comme Ca­nal + par­ti­cipe à l’éco­no­mie du ci­né­ma. Pe­tites chaînes, gros en­jeux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.