Beau­coup de sa­la­riés, moins de ca­mé­ras

Le Parisien (Yvelines) - - FAIT DU JOUR - B.D.

FRANCE TÉ­LÉ­VI­SIONS compte 9 840 sa­la­riés quand le groupe TF 1 em­ploie 2 801 col­la­bo­ra­teurs en CDI. Pour­quoi une telle dif­fé­rence ? En rai­son du vaste ré­seau ré­gio­nal de France 3, avec ses 24 an­tennes qui pro­posent no­tam­ment les po­pu­laires jour­naux d’in­for­ma­tions lo­cales, l’une des mis­sions prin­ci­pales de ce ser­vice pu­blic.

Mais, mal­gré d’in­dé­niables tailles dans les ef­fec­tifs — le groupe comp­tait 10 200 sa­la­riés en 2009 —, France Té­lé­vi­sions est en­core consi­dé­ré, comme un pa­que­bot dis­pen­dieux. Long­temps, la ba­taille a fait rage entre les re­por­ters de la 2 et de la 3. « Les deux chaînes n’avaient pas de ca­mé­ras de la même marque et ne pou­vaient même pas se refiler les images », se sou­vient un an­cien. « De­puis deux ans, ce sont les mêmes pour tout le monde. On se passe des sé­quences quo­ti­dien­ne­ment », cer­ti­fie un jour­na­liste. Les bé­né­fices du plan In­fo 2015, qui a rap­pro­ché les ré­dac­tions na­tio­nales des deux chaînes. « Et dé­sor­mais, as­sure un jour­na­liste, 70 % des tour­nages ne se font plus à trois mais à deux, sans in­gé­nieur du son. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.