« Le Se­meur » : dé­ran­geant

Le Parisien (Yvelines) - - LOISIRS - CA­THE­RINE BALLE

Il y a dans ce drame des images ma­gni­fiques, qui font pen­ser à des pein­tures de la vie ru­rale avec femmes en robe et coiffe tra­vaillant dans les champs. Ce n’est pas son seul atout. Le film commence en 1852, lorsque l’armée de Louis Na­po­léon Bo­na­parte rafle tous les hommes d’un vil­lage de mon­tagne. Les jeunes femmes scellent alors un pacte : si un homme vient, elles se le par­ta­ge­ront. Mais lorsque ce­lui-ci ar­rive, leur har­mo­nie est bou­le­ver­sée… « Le Se­meur » évoque avec fi­nesse le dé­sir fé­mi­nin, l’ins­tinct de sur­vie et le di­lemme de l’in­di­vi­du face à la communauté. Un film dé­ran­geant mais in­tense. « Le Se­meur », drame fran­çais de Ma­rine Fran­cen, avec Pau­line Burlet, Gé­ral­dine Pail­has, Al­ban Le­noir… 1 h 40.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.