In­ter­net : le bon coin pour se faire avoir

Le Pays Briard - - À la une -

On y trouve de tout, sou­vent pra­tique, mais at­ten­tion aux es­crocs : ces der­niers temps, on ne compte plus les ar­naques sur le­bon­coin. Sur le site des pe­tites an­nonces, tout peut être pré­texte à l’en­tour­loupe et il faut re­dou­bler de vi­gi­lance pour ne pas se lais­ser ber­ner.

Pas plus tard qu’il y a deux se­maines, un homme a été roué de coups, as­per­gé de gaz la­cry­mo­gène et dé­pouillé de 10 000 € après s’être ren­du à Li­vry-sur-Seine pour ache­ter un lot de pneus mis en vente sur le­bon­coin.

Un exemple par­mi tant d’autres de ce genre de trom­pe­ries, dont les faits sont « en aug­men­ta­tion constante » de­puis plu­sieurs an­nées d’après la Di­rec­tion Dé­par­te­men­tale de la Sé­cu­ri­té Pu­blique (DDSP).

Il ar­rive aus­si des cas où c’est le ven­deur qui se fait sub­ti­li­ser son bien, sou­vent une voi­ture, tou­jours un ob­jet de va­leur. Par­fois, ces vols s’ac­com­pagnent d’agressions phy­siques. Con­seil utile : se mé­fier des an­nonces trop ten­tantes Sur le­bon­coin, mieux vaut être pru­dent. ou trop louches, et se don­ner ren­dez-vous dans un lieu pu­blic et en jour­née.

Si le­bon­coin n’est pas le seul site In­ter­net où il est ai­sé de se faire avoir, il re­vient as­sez fré­quem­ment dans les pages faits di­vers. Et pas uni­que­ment pour des guets-apens, ou des re­cels d’ob­jets comme ces pel­le­teuses vo­lées qui étaient en­suite re­ven­dues sur le site d’an­nonces et pour les­quelles quatre Seine-et-Mar­nais ont été condam­nés en juin der­nier.

« À de nom­breuses re­prises, je me suis re­trou­vé face à des ar­naques liées à (© Cap­ture d’écran) des an­nonces im­mo­bi­lières, té­moigne Ni­co­las, un Me­lu­nais de 29 ans.

C’est tou­jours le même pro­cé­dé : un bien au prix al­lé­chant, un des­crip­tif avec quelques in­co­hé­rences et beau­coup de fautes d’or­tho­graphe, et après la prise de contact qui se fait uni­que­ment par mail, le ven­deur qui vous de­mande un RIB ou bien de l’ar­gent par man­dat cash urgent pour avan­cer des frais. Il faut tou­jours se mon­trer vi­gi­lant. » Ni­co­las FILLON 0@Ni­co­las_Fillon ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.