Deux jog­geuses tuées en 2005 et 2009

Le Pays Briard - - Dossier - A.G.B.

Les jog­geuses Nel­ly Cré­mel et Ma­rieCh­ris­tine Ho­deau avaient été re­trou­vées mortes en Seine-et-Marne, res­pec­ti­ve­ment en 2005 et en 2009. Les cri­mi­nels ont été condam­nés.

Mal­heu­reu­se­ment, la Seine-et-Marne n’a pas été épar­gnée par les crimes de jog­geuses.

Le pre­mier avait eu lieu le 2 juin 2005, dans le nord du dé­par­te­ment, et avait ali­men­té le dé­bat sur la ré­ci­dive, au­quel avait pris part le pré­sident de la Ré­pu­blique de l’époque, Ni­co­las Sar­ko­zy.

Nel­ly Cré­mel, une mère de fa­mille de 40 ans, avait été tuée par deux in­di­vi­dus (l’un d’eux était en li­ber­té condi­tion­nelle), alors qu’elle ef­fec­tuait son jog­ging quo­ti­dien dans la cam­pagne seine-et­mar­naise, entre Reuil-en-Brie et Lu­zan­cy.

L’un des deux meur­triers, Pa­trick Ga­teau, avait dé­jà été condam­né pour l’as­sas­si­nat d’une femme à Lyon, dans le Rhône. Lors du pro­cès d’as­sises qui s’est dé­rou­lé à Me­lun, en 2008, il a éco­pé de la per­pé­tui­té avec une peine de sû­re­té de 22 ans. Son com­plice, Serge Ma­they, a été condam­né de 30 ans de ré­clu­sion avec 16 ans de sû­re­té.

Les dé­bats ont mis en évi­dence que les deux cri­mi­nels, à l’af­fût d’une proie, sillon­naient le sec­teur en voi­ture. Ils vou­laient com­mettre un cam­brio­lage ou « bra­quer une bonne femme » . Croi­sant par ha­sard la route de Nel­ly Cré­mel, qui n’avait pas d’ar­gent sur elle, ils l’avaient for­cée à mon­ter dans le vé­hi­cule pour l’ame­ner chez elle dans le but de cam­brio­ler son do­mi­cile. Ils avaient fi­na­le­ment re­brous­sé che­min et avaient ache­vé la vic­time à coups de fu­sil et de ron­dins de bois. Son corps n’avait été re­trou­vé que dix jours plus tard, à La Fer­té-sous-Jouarre.

Le 28 sep­tembre 2009, Ma­rie-Ch­ris­tine Hou­deau, une as­sis­tante ma­ter­nelle de Milly-la-Fo­rêt, fai­sait son jog­ging dans la fo­rêt de Fon­tai­ne­bleau lors­qu’elle avait croi­sé la route de Ma­nuel Ri­bei­ro Da Cruz, un père de fa­mille de 47 ans dé­jà condam­né pour le viol d’une voi­sine mi­neure.

Le pré­da­teur avait en­fer­mé la vic­time, âgée de 42 ans, dans le coffre de sa voi­ture mais celle-ci était par­ve­nue à pré­ve­nir la po­lice avec son té­lé­phone por­table, en don­nant la plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion. Hé­làs, les en­quê­teurs dé­cou­vri­ront la voi­ture grise dans le Loi­ret, vide de tout oc­cu­pant. Le corps de la qua­dra­gé­naire se­ra dé­cou­vert deux jours plus tard, près du vil­lage de Bois­syaux-Cailles, dans le sud de la Seine-et-Marne. La mal­heu­reuse avait été vio­lée puis étran­glée.

Le pro­cès de l’as­sas­sin s’est te­nu dans l’Es­sonne en 2011. Le ré­ci­di­viste a éco­pé de la per­pé­tui­té avec 22 ans de sû­re­té.

« Bra­quer une bonne femme »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.