Énigme exo­tique ou Ben­vo­lio et Ro­sa­line…

Eh bien… Nos li­braires ont dé­ci­dé de nous faire voya­ger cette se­maine… Entre l’énigme po­li­cière au Bré­sil pro­po­sée par Ni­ki­ta et les amours de Ben­vo­lio et Ro­sa­line de Ch­loé, il va vous fal­loir choi­sir car les deux ro­mans sont épais !

Le Pays Briard - - Loisirs Loisirs -

de Ian Ma­nook

Vous ai­mez les mys­tères et les énigmes po­li­cières ? Vous al­lez donc cer­tai­ne­ment être sé­duit à votre tour par le choix de Ni­ki­ta de la li­brai­rie des Deux Muses de Cou­lom­miers…

« Vous vous sou­ve­nez de Ye­ru­del­geer ? Eh bien, son au­teur, Ian Ma­nook, est de re­tour avec son nou­veau ro­man noir « Ma­to Gros­so » !

Nous sui­vons l’écri­vain Jacques Ha­ret en voyage au Bré­sil, non pas pour des va­cances, mais pour le tra­vail car ce der­nier vient de sor­tir un livre « Un Ro­man bré­si­lien ». Dans ce dit ro­man, Ha­ret ra­conte une his­toire, bien noire qui lui se­rait ar­ri­vée au Bré­sil 30 ans plus tôt, et dans la­quelle il au­rait été ma­ni­pu­lé de telle sorte qu’il en se­rait ve­nu à com­mettre un crime. Mais sur qui tombe-t-il à son ar­ri­vée ? Le seul homme qu’il ne vou­lait pas croi­ser et qui pro­met un digne rè­gle­ment de compte !

Entre le pré­sent et le pas­sé, nous nous plon­geons dans l’his­toire de ce crime, nous de­man­dant si c’est une fic­tion ou une au­to­bio­gra­phie. Qui ment et qui dit la vé­ri­té ? Qui est ma­ni­pu­lé et qui ma­ni­pule ? »

de Ra­chel Caine

Rêve d’éva­sion, d’aven­tures et de che­vau­chée épée au poing pour Ch­loé, de la li­brai­rie Au Cha­pe­lier let­tré de Faremoutiers ! La lec­ture de Prince des Té­nèbres, de Ra­chel Caine, lui a don­né de folles en­vies… En­vies en par­tie com­blées par l’Aca­dé­mie équestre du Mi­roir, à Saint-Augustin, qui lui a per­mis de mon­ter Tri­taõ Da Broa, son ma­gni­fique éta­lon lu­si­ta­nien, le temps d’une ba­lade en cos­tume (voir la pho­to). Une fa­çon très ro­man­tique de vivre son ro­man coup de coeur…

« Ô Ben­vo­lio, pour­quoi es­tu Ben­vo­lio ? Épris de justice, le ta­ci­turne Ben­vo­lio Mon­tai­gu de­vient à la fa­veur de l’obs­cu­ri­té un vo­leur aus­si au­da­cieux qu’in­sai­sis­sable : le Prince des té­nèbres. Un soir, alors qu’il s’aven­ture au sein de la de­meure Ca­pu­let pour y dé­ro­ber une arme pré­cieuse, Ben­vo­lio fait la ren­contre de Ro­sa­line…

Deux fa­milles, égales en no­blesse/Dans la belle Vé­rone, où nous pla­çons notre scène,/Sont en­traî­nées par d’an­ciennes ran­cunes à des rixes nou­velles… Ces vers vous sont sû­re­ment fa­mi­liers : nous connais­sons tous Ro­méo et Ju­liette, les amants mau­dits, éle­vés au pa­ran­gon de l’amour im­pos­sible.

Mais si Ro­méo et Ju­liette n’avaient pas été le seul couple pros­crit au coeur de Vé­rone ? Si Ben­vo­lio, le cou­sin de Ro­méo, avait ren­con­tré la soeur de Ty­balt, la belle et clair­voyante Ro­sa­line et que tous deux s’étaient len­te­ment ap­pri­voi­sés pour fi­na­le­ment s’éprendre l’un de l’autre ? Moins mièvres que les pro­ta­go­nistes de Shake- speare, le duo for­mé par les per­son­nages se­con­daires de la cé­lèbre pièce n’en est que plus tou­chant. C’est l’idée lu­mi­neuse de Ra­chel Caine : en se fo­ca­li­sant sur Ben­vo­lio, le per­son­nage le plus anec­do­tique du trio for­mé avec Ro­méo et Mer­cu­tio, l’au­teur avait carte-blanche ! Ain­si dé­peint-elle un jeune homme aven­tu­reux qui, loin de l’image calme et ré­ser­vée confé­rée par son créa­teur, se ré­vèle dès la tom­bée du jour.

Prince des Té­nèbres, c’est Sha­kes­peare qui ren­contre Sca­ra­mouche, le tra­gique du théâtre éli­sa­bé­thain qui croise le fer avec le ro­man de cape et d’épée… Écrit dans une langue fluide, sé­rieu­se­ment do­cu­men­té quant aux moeurs et cou­tumes de l’époque, l’ou­vrage se ré­vèle ain­si plus pro­fond que ce que l’on était en droit d’at- tendre – le sta­tut des femmes et des ho­mo­sexuels y est no­tam­ment abor­dé avec ta­lent. Pour cou­ron­ner le tout, le ré­cit four­mille de ré­fé­rences à la pièce ori­gi­nale sans ja­mais lui faire ou­trage et com­ble­ra à n’en pas dou­ter les fans les plus re­tors. Avec ce ro­man, in­tense et cap­ti­vant, Ra­chel Caine signe un vi­brant hom­mage à l’oeuvre sha­kes­pea­rienne… Et l’un de mes coups de coeur de cette an­née ! »

Ma­to Gros­so de Ian Ma­nook aux édi­tions Al­bin Mi­chel. 320 pages. 20,90 €.

Prince des té­nèbres de Ra­chel Caine aux édi­tions J’ai Lu. 336 pages. 15 €.

Prince des Té­nèbres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.