Pé­ti­tion : plus de 1 300 si­gna­taires

Le Pays Malouin - - Saint-malo Ville De -

Sau­ve­gar­der le site na­tu­rel

Son pré­sident, Jean- Marc Ga­dé, est prin­ci­pa­le­ment in­ter­ve­nu pour rap­pe­ler le leit­mo­tiv de l’as­so­cia­tion : « De­puis la pré­sen­ta­tion du pro­gramme de construc­tion d’un hô­tel de luxe 5 étoiles de 90 chambres par le groupe Rau­lic, le 18 avril 2016, à la place du cam­ping des Nielles, nous avons pro­gres­si­ve­ment consti­tué cette as­so­cia­tion dans l’ob­jec­tif de sau­ve­gar­der ce site na­tu­rel des Nielles » .

En l’es­pace de quelques mois, une pé­ti­tion pour dire « non au pro­jet du groupe Rau­lic sur le site du Cam­ping des Nielles » a réuni 1 152 si­gna­tures nu­mé­riques et un peu plus de 200 si­gna­tures pa­pier.

La loi Lit­to­ral en ques­tion

Dans un pre­mier temps, JeanMarc Ga­dé a rap­pe­lé que, pour que ce pro­jet d’hô­tel de luxe abou­tisse, le groupe Rau­lic doit ra­che­ter la to­ta­li­té du ter­rain du cam­ping des Nielles dont « une par­tie ap­par­tient en fait à l’État et non à la mu­ni­ci­pa­li­té » ma­louine. D’autre part, in­ter­roge- t- il, « com­ment peut-on en­vi­sa­ger de construire sur une fa­laise sou­mise à des risques de chutes de pierre ? » . Mais là où le bât blesse « c’est sur la loi Lit­to­ral » , a in­sis­té Jean-Marc Ga­dé qui consi­dère que cer­taines me­sures vont ex­pres­sé­ment à son en­contre.

Se faire en­tendre

2017 s’an­nonce ac­tive pour cette as­so­cia­tion qui ne compte pas lâ­cher l’af­faire. « Nous sou­hai­tons ob­te­nir un dia­logue avec Rau­lic In­ves­tis­se­ment. Nous n’hé­si­te­rons pas faire à nous faire en­tendre un peu plus fort si né­ces­saire » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.