La bras­se­rie Le Bos­co lance un ap­pel aux dons

Le Pays Malouin - - Saint-malo Ville De -

De­puis qu’ils ont trou­vé un lo­cal au 2, place de la Grande-Her­mine, en dé­cembre 2014, Jus­tine Pi­chot et Ma­thieu Mo­rel ont créé leur en­tre­prise de fa­bri­ca­tion de bières ar­ti­sa­nales ma­louines com­mer­cia­li­sables sur le lieu de pro­duc­tion. Mais ils vont de­voir dé­mé­na­ger.

La bras­se­rie Le Bos­co est au­jourd’hui ins­tal­lée à deux pas de la gare de Saint-Ma­lo. Seul pro­blème : ses gé­rants sont sou­mis à un bail qui les oblige à quit­ter ce lo­cal lo­ca­tif avant la fin d’oc­tobre 2017, car le pro­mo­teur du bâ­ti­ment a pré­vu de le dé­truire pour le re­faire à neuf.

Un lo­cal en vue à Saint-Mé­loir

Jus­tine et Ma­thieu le sa­vaient au mo­ment de la si­gna­ture du bail, c’est pour­quoi ils ont mû­ri un pro­jet qu’ils ont pré­sen­té à leurs clients mer­cre­di 15 fé­vrier. « Il n’était pas évident de trou­ver un autre lo­cal comme ce­lui dans le­quel nous sommes, dis­po­sant d’un étage et d’un sous-sol qui per­mettent d’avoir l’es­pace né­ces­saire pour notre pro­duc­tion ar­ti­sa­nale, l’em­bou­teillage, le cap­su­lage et l’éti­que­tage des bou­teilles et per­met­tant la vente au bar avec des évé­ne­ments mu­si­caux. » À l’écart du centre-ville de Saint-Ma­lo, « nous avons trou­vé, à Saint-Mé­loir-desOndes, un corps de ferme qui, après tra­vaux, per­met­tra de conti­nuer ce que nous avons en­tre­pris. Nous sou­hai­te­rions l’ac­qué­rir. »

Cette ac­qui­si­tion per­met­trait aus­si à Ma­thieu de se lan­cer dans un pro­jet de culture agri­cole pour, à terme, pro­duire de l’orge.

30 000€ à trou­ver

Mais avec le bud­get d’achat du corps de ferme plus le fi­nan­ce­ment des tra­vaux, le couple manque de fi­nances propres et ne convainc pas suf­fi­sam­ment la banque pour ob­te­nir l’em­prunt exact dont ils au­raient be­soin. « C’est pour­quoi nous fai­sons une cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif dans l’ob­jec­tif d’at­teindre 30 000 € au 15 mars 2017 ».

Il est pos­sible de faire un don en consul­tant le site in­ter­net www.bras­se­rie-bos­co.com (on­glet Par­ti­ci­per). Chaque do­na­teur ver­ra un avan­tage en fonc­tion du mon­tant qu’il at­tri­bue­ra à sa do­na­tion. « Si ce pro­jet se concré­tise, nous pour­rions être opé­ra­tion­nels sur la pro­duc­tion au 1er no­vembre 2017 ».

Un chal­lenge à re­le­ver donc, pour que la bière ma­louine de la bras­se­rie Le Bos­co per­dure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.