De­nis Sa­fran a pas­sion­né le pu­blic di­nar­dais

Le Pays Malouin - - Dinard Autour De -

Alors que le beau temps était de la par­tie, sa­me­di 18 fé­vrier, une cin­quan­taine de per­sonnes sont ve­nues écou­ter l’épous­tou­flant De­nis Sa­fran, de pas­sage à Di­nard pour une confé­rence au Ca­si­no Bar­rière et pour dé­di­ca­cer son livre au­to­bio­gra­phique, Mé­de­cin de com­bat, aux édi­tions Grasset. Il était ac­com­pa­gné de Vincent Ré­my, ré­dac­teur en chef de Té­lé­ra­ma, qui a ai­dé De­nis Sa­fran à écrire ce livre. La li­brai­rie Di­nar­daise, Nou­velles im­pres­sions, or­ga­ni­sait la séance de dé­di­caces.

Ce­lui qui vit de­puis 25 ans sur la Seine dans une pé­niche an­cienne, avait son bu­reau de chef de ser­vice en anes­thé­sie et ré­ani­ma­tion à seu­le­ment 150 mètres de là. En pa­ral­lèle de ce tra­vail pre­nant, De­nis Sa­fran a éga­le­ment exer­cé en tant que mé­de­cin de ré­serve mi­li­taire à la bri­gade des sa­peurs-pom­piers de Pa­ris. Après avoir re­çu de nom­breux po­li­ciers bles­sés dans son ser­vice, il est par­ve­nu à mé­di­ca­li­ser la Bri­gade de re­cherche et d’in­ter­ven­tion (BRI) pour la pre­mière fois en 2011.

De­puis qu’il a pris sa re­traite du centre hos­pi­ta­lier le 31 oc­tobre 2015, il a rem­pi­lé comme mé­de­cin-chef de la BRI mais éga­le­ment comme Conseiller du mi­nistre de l’In­té­rieur et Conseiller du Pré­fet de Po­lice. Seu­le­ment quelques jours après ces prises de fonc­tion, est sur­ve­nue l’at­taque ter­ro­riste du 13 no­vembre 2015 au Ba­ta­clan, il a donc été en pre­mière ligne en tant que mé­de­cin de co­lonne de l’équipe de la BRI qui in­ter­ve­nait sur place. Une épreuve sous haute ten­sion donc, pen­dant la­quelle « j’ai dû mettre à l’abri les nom­breuses per­sonnes, bles­sées ou non, qui sor­taient nom­breuses du Ba­ta­clan. J’ai alors dû quit­ter mes ha­bits de mé­de­cin de la BRI pour di­ri­ger toutes ces per­sonnes vers les se­cours pré­sents. Ce jour-là nous avions affaire à une mé­de­cine de guerre. Je n’ai pas eu la moindre émo­tion pen­dant l’as­saut, j’ai fait le tra­vail pour le­quel je suis for­mé ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.