L’abs­ten­tion par choix ?

Le Pays Roannais (Charlieu) - - Dossier - E.C.

Par­mi 47 mil­lions de Fran­çais qui com­posent le corps élec­to­ral, 7 mil­lions se­raient « mal ins­crits ». Un pro­blème qui peut en­traî­ner une abs­ten­tion non désirée.

Étu­diant en­core ins­crit à l’adresse de ses pa­rents, cadre su­pé­rieur mu­té pour son tra­vail, pré­caire ex­pul­sé de son lo­ge­ment... Au­tant de pro­fils qui, par né­gli­gence ou mé­con­nais­sance des règles d’ins­crip­tions sur les listes élec­to­rales, se re­trouvent, par­fois le jour du scru­tin, dans l’im­pos­si­bi­li­té d’exer­cer leur droit de vote, faute de s’être ins­crit à temps ou d’avoir don­né pro­cu­ra­tion. Pour pal­lier ce pro­blème qui conduit à gon­fler des chiffres de l’abs­ten­tion dé­jà éle­vés, la loi du 1er août 2016 pré­voit un chan­ge­ment des mo­da­li­tés d’ins­crip­tion sur les listes. Ap­pli­cable d’ici les mu­ni­ci­pales de 2020, il per­met­tra aux élec­teurs de s’ins­crire jus­qu’à 30 jours avant l’élec­tion.

En at­ten­dant, pour di­verses rai­sons, d’autres ci­toyens risquent bien de conti­nuer à s’abs­te­nir, par choix ou obli­ga­tion. Dé­te­nus, ré­si­dents de mai­son de re­traite, han­di­ca­pés... Le Pays fait le point sur ces ci­toyens en marge, à l’aube du pre­mier tour de la pré­si­den­tielle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.