La vie de châ­teau en Brion­nais

Le châ­teau de Drée offre une vi­site ex­haus­tive per­met­tant de dé­cou­vrir l’at­mo­sphère du XVIIIE

Le Pays Roannais (Charlieu) - - La Une - Ma­rine Hen­que­net ma­rine.hen­que­net@cen­tre­france.com

CURBIGNY. Une vi­site du châ­teau de Drée et ses jar­dins à la fran­çaise, où une noc­turne est pré­vue ce sa­me­di soir, per­met de dé­cou­vrir l’at­mo­sphère du XVIIIE siècle.

SAINT-HUGUES. À Se­mur­en­brion­nais, où l’édi­fice a été bâ­ti au Xe siècle, l’as­so­cia­tion des Vieilles Pierres or­ga­nise nombre d’ac­ti­vi­tés es­ti­vales.

En Bour­gogne du Sud, plus pré­ci­sé­ment en Saône et Loire, dans le Brion­nais, se trouve le grand châ­teau de Drée. Ayant tra­ver­sé les siècles sans des­truc­tion, ce châ­teau est au­jourd’hui ad­mi­ra­ble­ment meu­blé et en­fin en­châs­sé dans les jar­dins à la fran­çaise ré­no­vés. Pour fê­ter l’été et ses beaux jours, est or­ga­ni­sé, sa­me­di 12 août, une noc­turne au châ­teau : « Night and Drée ».

À1.500 m du vil­lage, en pente douce, est si­tué, l’im­po­sant châ­teau de Drée, ou en­core fré­quem­ment ap­pe­lé, le pe­tit Ver­sailles du Brion­nais.

Drée est sor­ti d’une longue pé­riode de dé­lais­se­ment et re­trouve sa ma­gni­fis­cience du siècle des Lu­mières. Le parc de Drée s’étend au­jourd’hui sur 10 hec­tares et la sur­face ha­bi­table du châ­teau cor­res­pond à 3000 m². Lais­sé à l’abandon du­rant des an­nées, il a re­trou­vé tout son état, grâce à la longue res­tau­ra­tion en­tre­prise par le pro­prié­taire, Ghis­lain Prou­vost, et les trois jar­di­niers qui veillent à son en­tre­tien.

« Un châ­teau n’est pas vrai­ment une pro­prié­té pri­vée. C’est une oeuvre qui doit être par­ta­gée », as­sure le pro­prié­taire des lieux. Ain­si de nom­breuses vi­sites gui­dées sont or­ga­ni­sées à par­tir d’avril jusque fin oc­tobre. Les guides confé­ren­ciers du châ­teau pro­posent de vi­si­ter une ving­taine de pièces en­tiè­ re­ment meu­blées, re­pré­sen­tant la vie in­té­rieure d’une de­meure prin­cière. Du­rant l’été, de­puis cinq an­née consé­cu­tive, le châ­teau or­ga­nise éga­le­ment des noc­turnes. La pro­chaine se tien­dra le sa­me­di 12 août, de 21 heures à mi­nuit. Au pro­gramme : éclai­rage ex­té­rieur à la bou­gie, vi­site du châ­teau toutes les 30 mi­nutes, ou­ver­ture de pièces sup­plé­men­taires et jeu d’ob­ser­va­tion pour les en­fants.

En par­ve­nant sur ces lieux an­ces­traux, on re­marque d’abord la grande al­lée cen­trale qui mène au châ­teau, bor­dée par de nom­breux ifs, taillés re­mar­qua­ble­ment. Ce grand axe ré­git toute la com­po­si­tion sy­mé­trique du do­ maine.

Pas­sé la grille, la cour in­té­rieure du châ­teau pré­sente des par­terres de ver­dures aux tra­cés géo­mé­triques. Ce jar­din fait de car­rés et de lo­sanges, est plan­té de la­vandes, de ro­siers roses et blancs avec des li­se­rets de buis. Il est en­ca­dré par deux longs bâ­ti­ments : les com­muns, qui abri­taient les écu­ries, la lai­te­rie, la me­nui­se­rie, etc...

Par la ter­rasse qui en­toure le châ­teau, on dé­couvre pro­gres­si­ve­ment la serre, puis le jar­din sud. L’an­cien po­ta­ger du châ­teau a été trans­for­mé en une vaste ro­se­raie el­lip­tique en­ca­drant un an­cien bas­sin d’ar­ro­sage, en forme de pois­son. La ro­se­raie est consti­tuée de 1.300 ro­siers, dont les tons pas­tels s’har­mo­nisent par­fai­te­ment avec la fa­çade ocre­rose du châ­teau. Les amou­reux des fleurs pour­ront dé­cou­vrir dans ces lieux, plus de 18 variétés de roses.

Puis, au dé­tour du che­min, ap­pa­raissent le jar­din à la fran­çaise et plu­sieurs ter­rasses, où l’on peut contem­pler les sta­tuts en bronze, re­pré­sen­tant Dia­ ne et Apol­lon. En contre­bas du châ­teau, un bas­sin de 25 m de dia­mètre et son jet, offrent un dé­cor apai­sant. Ce bas­sin est conçu comme un mi­roir d’eau : au bout de la pers­pec­tive, la fa­çade en­tière du châ­teau s’y re­flète.

Ves­tige du siècle des Lu­mières

Le châ­teau de Drée a bé­né­fi­cié d’une res­tau­ra­tion in­té­rieure exem­plaire, vi­sant à lui re­don­ner son as­pect du XVIIIE siècle. Du­rant la vi­site, les évo­lu­tions de goût et de styles qui ont ja­lon­né cette époque, au tra­vers de dé­cors sculp­tés, de par­quets mar­que­tés et de meubles d’époque d’ex­cep­tion fa­çon­nés par les plus grands maîtres, sont re­mar­quables. Au to­tal, une ving­taine de pièces sont à vi­si­ter : cui­sine, salle à man­ger, l’ap­par­te­ment ré­ser­vé au roi, le sa­lon Louis XVI, le sa­lon d’hi­ver, la re­pas­se­rie, la lin­ge­rie, la cha­pelle et bien d’autres pièces en­core.

La vie de la mai­son est to­ta­le­ment dé­voi­lée. Lors de la vi­site, le mo­bi­lier d’époque vous re­plon­ge­ra dans l’at­mo­sphère du XVIIIE siècle.

Une vaste ro­se­raie com­po­sée de 1.300 ro­siers

PHOTO MA­RINE HEN­QUE­NET

M.H

ÉDI­FICE. Bâ­ti se­lon un plan U, l’en­semble du châ­teau de Drée s’or­donne au­tour d’un corps de lo­gis prin­ci­pal, qui oc­cupe le fond de la cour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.