Zone com­mer­ciale : le maire de Saint­ni­zier contre­attaque

Les pro­jets d’ex­ten­sions de l’in­ter­mar­ché et du Net­to à Saint­ni­zier ont en­traî­né une po­lé­mique

Le Pays Roannais (Charlieu) - - La Une - Etienne Chaize etienne.chaize@cen­tre­france.com

DIS­CORDE. Le pro­jet d’ex­ten­sion des su­per­mar­chés Net­to et In­ter­mar­ché, dans la zone de Ti­gny, a dé­clen­ché une vive po­lé­mique entre les maires de Char­lieu et de Saint­ni­zier­sous­char­lieu.

RI­POSTE. Jean­vic­tor Thé­ve­net ré­pond à son ho­mo­logue Bru­no Ber­the­lier et ex­plique pour­quoi ce pro­jet n’est ni « in­con­si­dé­ré », ni « dan­ge­reux ».

Deux pro­jets d’ex­ten­sions des su­per­mar­chés Net­to et In­ter­mar­ché à Saint-ni­zier-sous-char­lieu ont ré­cem­ment fait bon­dir le maire voi­sin de Char­lieu, voyant dans ce dé­ve­lop­pe­ment un coup por­té au com­merce de centre bourg.

«In­con­si­dé­ré et dan­ge­reux », s’est aler­té Bru­no Ber­the­lier dans nos co­lonnes (Le Pays Roan­nais du 3 août). À en croire le sup­pléant de la dé­pu­tée de la 5e cir­cons­crip­tion, l’agran­dis­se­ment de ces ma­ga­sins pour­rait avoir une consé­quence fâ­cheuse sur le pe­tit com­merce de son centre bourg. Bru­no Ber­the­lier pro­met ain­si de faire « tout ce qui est en [son] pou­voir pour em­pê­cher qu’il se fasse ». Voi­là qui est clair.

Si le maire de Saint­ni­zier­sous­char­lieu, Jean­vic­tor The­ve­net, pen­sait ré­ser­ver ses ar­gu­ments à ses col­lègues lors du pro­chain con­seil com­mu­nau­taire, la vio­lence des pro­pos de son voi­sin d’élu l’a pous­sé à ré­pondre pu­bli­que­ment. L’ob­jec­tif : dé­mon­ter, point par point, l’op­po­si­tion char­lien­dine. « Quand j’ai lu l’ar­ticle, je me suis dit qu’il ne connais­sait pas le dos­sier », sou­rit Jean­vic­tor The­ve­net, qui dé­plore une « op­po­si­tion de prin­cipe » de la part du maire de Char­lieu.

L’oc­ca­sion alors de ré­vé­ler, en sub­stance, ce que contient exac­te­ment le pro­jet. « Il s’agit de trans­fé­rer les ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs et lo­caux so­ciaux, vieux de 40 ans et qui sont dans un cou­loir sans fe­nêtre, afin d’of­frir de meilleures condi­tions de tra­vail. Il s’agit de créer éga­le­ment une ré­serve et une chambre froide sup­plé­men­taire et, en­fin, d’aug­men­ter la sur­face de vente. Le but est d’avoir des al­lées plus larges, d’aé­rer tout ça », dé­taille le pre­mier ma­gis­trat.

« M. Ber­the­lier ne doit pas avoir le temps faire ses courses à In­ter­mar­ché car il se se­rait ren­du compte que l’éta­blis­se­ment est en si­tua­tion de sa­tu­ra­tion. Ça bou­chonne dans les al­lées », tance­t­il. « Pour Net­to, c’est la même chose, il ne s’agit que d’élar­gir les al­lées et la ré­serve ». Et d’in­sis­ter sur un point de cris­pa­tion : au­cune aug­men­ta­tion des gammes de pro­duit n’est pré­vue dans au­cun des deux éta­blis­se­ments, ex­cep­té pour les rayons les­sive, pué­ri­cul­ture et pro­duits lo­caux de l’in­ter­mar­ché qui se­ront, en ef­fet, un peu plus four­nis. « Mais quel im­pact ce­la au­ra­t­il sur le com­merce de Char­lieu ? », se de­mande Jean­vic­tor The­ve­net ci­tant en vrac sa­lons de coif­fure, ma­ga­sin de chaus­sure, bi­jou­tier, li­brai­rie, op­ti­ciens… « Nous n’al­lons pas faire tom­ber tous les bou­lan­gers du coin ».

Au pas­sage, le maire, fa­vo­rable aux pro­jets, dont il vient d’ins­truire fa­vo­ra­ble­ment les de­mandes de per­mis de construire, rap­pelle que les tra­vaux se­ront à la charge pleine et en­tière de Choi­niz, la so­cié­té qui gère les deux ma­ga­sins. « La com­mu­nau­té de com­munes n’au­ra rien à dé­bour­ser ! » « Évi­tons de fonc­tion­ner avec de grands prin­cipes »

Convain­cu que ce pro­jet n’au­ra pas d’im­pact né­ga­tif sur le com­merce lo­cal, Jean­vic­tor The­ve­net va plus loin et ap­puie l’idée se­lon la­quelle, la « lo­co­mo­tive » In­ter­mar­ché per­met­trait d’en­di­guer, d’une cer­taine ma­nière, l’éva­sion com­mer­ciale, vers Roanne no­tam­ment. « Ce pro­jet “in­con­si­dé­ré” et “dan­ge­reux”, aux dires de M. Ber­the­lier, de­vrait ap­por­ter un mieux­être au per­son­nel, per­mettre de mieux sa­tis­faire la clien­tèle et confor­ter la zone d’ac­ti­vi­té. Ce ma­ga­sin est un ac­teur im­por­tant de la vie lo­cale avec ses 70 sa­la­riés et ses 8.800 clients ac­cueillis chaque se­maine », in­siste le maire de Saint­ni­zier qui tient à la dis­po­si­tion de tous ses col­lègues élus du sec­teur le dos­sier com­plet du pro­jet. « Es­sayons d’être prag­ma­tiques. »

Et d’in­vi­ter son ca­ma­rade char­lien­din à plus de pru­dence à l’ave­nir dans ses prises de po­si­tions : « Nous, élus, évi­tons de fonc­tion­ner avec de grands prin­cipes. Ain­si nous évi­te­rons de dire trop d’âne­ries ! »

PHO­TO : SÉ­BAS­TIEN AGASSE

AGRAN­DIS­SE­MENT. Jean-vic­tor The­ve­net l’as­sure, le pro­jet d’ex­ten­sion ne se­ra pas as­sor­ti d’une aug­men­ta­tion du nombre de pro­duits ven­dus. Avec « 28.000 pro­duits ré­fé­ren­cés, ils sont dé­jà au top de ce qu’il est pos­sible de faire dans ce type de ma­ga­sin », in­siste l’édile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.