Le test

Le Pays Roannais (Charlieu) - - Zapping - Frédéric Tho­mas­son Ré­dac­teur en chef

Pré­mices d’un au­tomne so­cial qui s’an­nonce mou­ve­men­té, les dé­fi­lés ont dé­bu­té, rue de Gre­nelle. La mi­nistre du tra­vail, Mu­riel Pé­ni­caud, re­çoit, une à une, les or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales et patronales pour leur pré­sen­ter sa ré­forme du Code du tra­vail, via les fa­meuses or­don­nances. Le vo­let « li­cen­cie­ment » est l’un des plus sen­sibles. En cas de sé­pa­ra­tion ju­gée abu­sive, les in­dem­ni­tés prud’ho­males se­raient à l’ave­nir pla­fon­nées, à l’ex­cep­tion des li­cen­cie­ments pour dis­cri­mi­na­tion ou har­cè­le­ment. Un pla­fond d’un mois par an­née d’an­cien­ne­té, dans une li­mite fixée entre 12 et 20 mois, est évo­qué. Les syn­di­cats sont vent de­bout contre cette me­sure, sym­bole, à leurs yeux, de la dé­ré­gle­men­ta­tion du droit du tra­vail, et non-ac­ces­soi­re­ment, d’une perte non né­gli­geable de leur propre influence. Du cô­té pa­tro­nal, le pro­jet d’aug­men­ta­tion des in­dem­ni­tés lé­gales per­çues par les sa­la­riés li­cen­ciés, hors faute grave ou lourde, passe mal, d’au­tant que Ma­ti­gnon son­ge­rait à ac­cor­der des in­dem­ni­tés en des­sous d’un an d’an­cien­ne­té. Mais au-de­là du très clas­sique cli­vage syn­di­cat-pa­tro­nat, c’est la ca­pa­ci­té du gou­ver­ne­ment, et par ex­ten­sion du nou­veau pré­sident, à ré­for­mer notre mo­dèle éco­no­mique pour en­di­guer du­ra­ble­ment le chô­mage de masse, qui se­ra ju­gée par les Fran­çais. En cas de re­non­ce­ments trop mar­qués, c’est la sub­stance même de l’es­pé­rance Ma­cron et la promesse d’une « autre politique » qui se­ront tou­chées au coeur. Si, au contraire, il réus­sit ce pre­mier grand test so­cial, le nou­veau lo­ca­taire de l’ély­sée re­ga­gne­ra, beau­coup plus ra­pi­de­ment que pré­vu, la confiance des dé­çus de l’été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.