Plu­tôt bons en pré­li­mi­naires

Le Pays Roannais (Charlieu) - - Pays de Charlieu-belmont -

Le « foot­ball cir­cus » - comme le qua­li­fie Sté­phane Guy, de Ca­nal + - n’a plus ni queue ni tête. Ce ne sont pas les sommes folles dé­pen­sées en trans­ferts et en sa­laires cet été qui contre­di­ront ce constat de plus en plus édi­fiant d’an­née en an­née. Ain­si en est-il de la Ligue 1 comme de la plu­part des cham­pion­nats eu­ro­péens, qui dé­roulent plu­sieurs jour­nées avant même la fin du mar­ché des trans­ferts, consti­tuant une sorte de pré­lude à la sai­son, soit quatre matchs dis­pu­tés avec des joueurs qui ne se­ront plus là pas­sé le 31 août et sans d’autres, qui ar­ri­ve­ront dans les der­nières heures du Avec cet ef­fec­tif en pré­pa­ra­tion, les nouveaux Verts ver­sion Os­car Gar­cia se sont plu­tôt très bien ti­rés de cette pé­riode pré­li­mi­naire, puis­qu’ils fi­gurent sur le po­dium du cham­pion­nat, der­rière les deux monstres éco­no­mi­co-spor­tifs que sont L’A.S. Mo­na­co et le Pa­ris Saint-ger­main, le tout en ayant ren­con­tré Nice et le monstre pa­ri­sien. Concer­nant ce der­nier match, les Verts n’ont pas été ri­di­cules dans le jeu, mais il est tou­jours sur­pre­nant d’en­tendre un en­traî­neur se fé­li­ci­ter de la pres­ta­tion de son équipe après une dé­faite 3-0. Certes, une vic­toire ou même un nul au Parc des Princes - sans doute ja­mais aus­si bien nom­mé - ne fi­gu­raient pas au ta­bleau de marche de l’équipe sté­pha­noise. Tou­jours est-il qu’après la trêve in­ter­na­tio­nale, le coach es­pa­gnol dis­po­se­ra en­fin d’un groupe com­plé­té et/ou am­pu­té de quelques élé­ments après les der­niers ajus­te­ments. Pour le reste de la sai­son ? Pen­sez-vous, dès le mois de dé­cembre, le « foot­ball cir­cus » re­part pour un nou­veau tour de piste et une nou­velle braderie de luxe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.